Formule 1: «Sans lui, je ne serais pas en état de vous parler»
Actualisé

Formule 1«Sans lui, je ne serais pas en état de vous parler»

Victime d’un spectaculaire accident au GP de Bahreïn, le pilote genevois Romain Grosjean a rassuré ses fans et pointé l’importance du Halo.

Romain Grosjean s’en tire avec quelques brûlures aux mains.

Romain Grosjean est miraculeusement sorti sain et sauf, sinon des brûlures sur le dos des mains, de l'incendie de sa monoplace après un accident impressionnant, qui a ému aussi bien les autres pilotes que les téléspectateurs.

«Je vais bien, enfin presque, a déclaré le Français dans une vidéo, en montrant ses mains bandées en raison de brûlures. Merci pour vos messages.»

Avant de poursuivre, sous la forme d’un mea culpa: «Je n’étais pas pour le Halo (ndlr: appendice peu esthétique qui protège le cockpit) au début, mais sans lui je ne serais pas en état de vous parler. J’espère bientôt pouvoir de nouveau utiliser mes mains pour vous écrire des messages et vous tenir au courant de ma convalescence.»

Sa Haas avait quitté la piste à cause d'un accrochage juste après le départ de la course, avant d’être coupée en deux et de prendre feu après avoir heurté à 220 km/h les barrières de sécurité à la sortie du virage 3.

Après des minutes qui ont semblé des heures, les caméras de télévision ont montré le Franco-Suisse de 34 ans s'extraire seul de la «cellule de survie» (l'habitacle renforcé) de sa F1 et s'éloigner du brasier en tremblant, aidé par le pilote de la voiture médicale des GP.

«Qu'il ait survécu est franchement un miracle», a témoigné son équipier danois Kevin Magnussen.

(Sport-Center)

Ton opinion

278 commentaires