Alimentation: Sans sucre, le chocolat en perd son appellation
Publié

AlimentationSans sucre, le chocolat en perd son appellation

L’absence du terme s’est fait remarquer sur l’emballage de la dernière création de Lindt & Sprüngli, préparée à base exclusive du fruit cacaoyer.

Les ad

Les ad

capture d’écran/lindt

Chocolat ou pas chocolat? Lindt & Sprüngli s’est manifestement posé la question sur sa dernière création Excellence. La mention Cocoa Pure «cacao pur» inscrite sur l’emballage saute aux yeux, comme pour mieux éclipser l’absence du terme chocolat. La raison n’est pas anodine, explique la «NZZ am Sonntag». Préparé à 100% à partir du fruit cacaoyer, ce chocolat ne contient pas de sucre raffiné ajouté. Or, c’est l’un des ingrédients nécessaires pour qu’il puisse être qualifié de chocolat au sens de la loi suisse.

«Les produits chocolatés dans lesquels les sucres sont totalement absents ne relèvent plus de la définition du chocolat.»

Porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire

Interrogé sur le sujet par le journal alémanique, Lindt s’est contenté d’une déclaration laconique: «Sur la base de la définition actuelle du chocolat en vertu de la législation alimentaire, Lindt & Sprüngli décrit le nouveau «Excellence Cacao Pure» comme un produit à base de cacao.» Le chocolatier est moins prudent dans ses messages promotionnels. Il décrit «un nouveau Chocolat EXCELLENCE Cacao» sur son site. Dans un film publicitaire, il vante un «voyage gustatif unique», une «note de cacao intense» et «des nuances de chocolat en finale».

Débats en Allemagne

La société Ritter Sport a récemment lancé un produit similaire appelé «Cacao y Nada». Le patron de l’entreprise, Andreas Ronken, s’est plaint de ne pas avoir le droit d’appeler chocolat sa création en vertu de la loi allemande. «Si la saucisse peut être faite de pois, le chocolat n’a pas non plus besoin de sucre. Réveillez-vous!», a-t-il déclaré dans les médias. La question suscite un débat d’experts, même si la ministre allemande de l’Alimentation a déclaré qu’un produit utilisant du jus de cacao naturel devrait pouvoir être vendu sous l’appellation chocolat.

Autorisation spéciale

Barry Callebaut semble avoir obtenu, lui, la réponse à la question avec son «Wholefruit Chocolate» dépourvu de sucre raffiné. Le fabricant belgo-suisse de chocolat a obtenu une autorisation spéciale pour ce «chocolat aux fruits entiers», dont le goût sucré provient uniquement de l’ajout de pulpe de fruit. Il est attendu cette année sur les marchés de l’UE et de la Suisse.

Ton opinion

109 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Greta Tounebairgue

22.02.2021, 20:17

Le réchauffement climatique est une évidence.

Stefan

22.02.2021, 19:39

pinocchio condamné

Jule original

22.02.2021, 19:23

Chocolat noir à 60-70% le seul qui est saint ! Un carré par jour c’est recommandé par le professeur joyeux !