Dossier médical partagé - Santé: les Vaudois peuvent désormais demander leur identifiant
Publié

Dossier médical partagéSanté: les Vaudois peuvent désormais demander leur identifiant

Une nouvelle étape décisive vient d’être franchie dans l’utilisation de Dossiers électroniques du patient (DEP).

par
Xavier Fernandez
C’est le patient qui décide quels prestataires ont accès à son dossier électronique.

C’est le patient qui décide quels prestataires ont accès à son dossier électronique.

Getty Images/iStockphoto

Lors des votations fédérales, la population vaudoise a exprimé sa volonté d’avoir un dispositif d’identification électronique qui laisse aux mains de l’État la souveraineté sur les données relatives à la santé. Le Canton en a pris acte et propose désormais gratuitement une identité électronique certifiée, la VaudID-santé.

La solution technique est fournie par CloudTrust / ELCA tandis que l’État assure le rôle d’autorité d’enregistrement et gère seul le cycle de vie des VaudID-santé (délivrance, identification, modification, annulation et support aux utilisateurs). Il est également le seul à avoir accès aux données personnelles d’identification des VaudID-santé. Ni l’administration ni les assurances ne peuvent accéder aux données médicales, qui demeurent l’unique propriété du patient et ne peuvent être consultées que par les prestataires de santé qu’il aura lui-même choisis.

Inscription en deux étapes

L’obtention de la VaudID-santé se déroule en deux étapes. La première consiste à s’inscrire en ligne, et la seconde à se déplacer, sur rendez-vous, dans l’un des réseaux de santé du canton pour faire authentifier son identité et ainsi pouvoir ouvrir un Dossier électronique du patient (DEP) sur le site de CARA (lire encadré).

Le DEP permet aux professionnels de la santé, désignés par le patient, de consulter en tout temps les données qui sont pertinentes pour son traitement. L’objectif est de rendre le système de santé plus efficace grâce à un meilleur partage et échange d’informations. Les documents y sont déposés par les professionnels de la santé, avec l’accord du patient, ou directement par ce dernier. Il peut s’agir par exemple d’ordonnances, d’un rapport de sortie de l'hôpital ou d’un autre rapport médical, du carnet de vaccination, de résultats de laboratoire ou de directives anticipées.

Petit retard au démarrage

La loi sur le dossier électronique du patient (LDEP) est en vigueur depuis le 15 avril 2017. Un délai de trois ans avait été accordé aux hôpitaux, cliniques et autres établissements de santé pour adhérer à une communauté certifiée. Or des difficultés techniques pour l’obtention des certifications a retardé le processus. Finalement, fin mai 2021, les cantons de Vaud, de Genève, de Fribourg, du Jura et du Valais ont annoncé que l’association CARA avait pu être certifiée. Dès lors, il est devenu possible pour les patients de commencer à s’inscrire pour l'ouverture d'un DEP. Ce lundi, le canton de Vaud a lancé son propre système d’identification, sésame indispensable pour que patients et personnel sanitaire puissent accéder au DEP.

La solution romande s’appelle CARA

CARA, une association regroupant 5 cantons romands, fait partie des organisations autorisées à fournir des DEP. Depuis le 31 mai 2021, il est possible d’ouvrir son dossier sous www.cara.ch/inscription. Dans un premier temps, les patients qui se sont inscrits ont pu ouvrir leur DEP et accorder un droit d’accès aux professionnels de la santé pour l’alimenter et y consulter des données relatives aux traitements. Par la suite, les cantons devaient mettre en place un moyen d’identification électronique, ce que Vaud vient de faire, pour que les patients puissent consulter et gérer leurs données eux-mêmes.

À fin mai, près de 200 prestataires de soins étaient déjà affiliés à CARA, dont l’ensemble des hôpitaux et cliniques sises dans les cantons membres. Tous les professionnels de santé sont aussi invités à s’affilier à CARA. En outre, le canton de Genève a fait office de pionnier du DEP en Suisse, avec la plateforme MonDossierMedical.ch lancée en 2013 déjà.

Ton opinion

27 commentaires