Ski alpin – Sara Hector s’offre un récital, Lara Gut-Behrami une belle remontée
Actualisé

Ski alpinSara Hector s’offre un récital, Lara Gut-Behrami une belle remontée

La Suédoise prend la tête du classement général de géant grâce à sa victoire à Kranjska Gora. Gut-Behrami remonte du 17e au 5e rang final.

par
Sport-Center
Lara Gut-Behrami.

Lara Gut-Behrami.

Getty Images

On la pensait en manque de repères après une terne première manche, refroidie par sa quarantaine, diminuée par son manque d’entraînement. Lara Gut-Behrami a réagi en championne à Kranjska Gora. Seulement 17e en matinée sur le tracé initial, la Tessinoise a paru transcendée sur le second tracé du géant, piqueté par son entraîneur. Moins de drift, plus d’assurance et une prestation qui lui aurait ouvert la voie du podium si elle n’avait pas cumulé autant de retard en première manche.

Lara Gut-Behrami a finalement atterri au 5e rang, même si elle ne paraissait pas complètement satisfaite d’elle-même dans l’aire d’arrivée. Prometteur pour un retour à la compétition. Elle laisse derrière elle Mikaela Shiffrin (7e) et Petra Vlhova (15e), entre autres.

Andrea Ellenberger grignote 17 rangs

Une remontée suisse peut en cacher une autre. Qualifiée avec le dernier temps en seconde manche, Andrea Ellenberger a illuminé la première partie de course de l’après-midi. La Nidwaldienne était 30e, elle a terminé 13e, à moins d’une demi-seconde de Lara Gut. Entre les deux, Michelle Gisin. Grand espoir helvétique de la matinée, l’Obwaldienne a paru moins à l’aise ensuite. Elle termine 10e.

Le véritable bouleversement du jour se situe tout en haut de la hiérarchie. En feu depuis plusieurs semaines, la Suédoise Sara Hector a cumulé un quatrième podium de rang en géant. Sa deuxième victoire, surtout, dans ce laps de temps. Avec l’influence que celle-ci porte au classement de la discipline: Mikaela Shiffrin (qui avait manqué la dernière course à cause du Covid) n’est plus que 2e, largement dépassée par Hector et ses 46 points d’avance.

Criant pour se donner du courage au passage de chaque porte, la Scandinave a laissé une très grosse impression en Slovénie, à quelques semaines des Jeux. Tessa Worley avait pourtant fait tout juste en s’emparant de la tête et en laissant Sara Hector seule dans le portillon de départ avec ses doutes. Il n’y en a pas eu le moindre, finalement, celle-ci ayant repoussé la Française à 0’96. Impressionnant.

Ton opinion

8 commentaires