Menace à un journaliste: Sarko: «Ça mérite un cassage de gueule»
Actualisé

Menace à un journalisteSarko: «Ça mérite un cassage de gueule»

Dans un livre incendiaire, le patron du «Point» raconte son altercation, en 2008, avec Nicolas Sarkozy, après un article qui avait déplu au président français.

par
cga

Franz-Oliver Giesbert (alias F.O.G), patron de l'hebdomadaire «Le Point», publie jeudi «M. le président», livre dans lequel il revient notamment sur une altercation assez violente qu'il a eu avec Nicolas Sarkozy. En janvier 2008, le président français a modérément apprécié qu'un journaliste du «Point», Patrick Besson, à qui l'on prête une liaison passée avec la première dame de France, ironise sur les amours passés de celle qui s'appelait encore Carla Bruni.

Pour rappel, en s'exprimant sur sa vie sexuelle, Carla avait déclaré au «Daily Mail»: «Je suis monogame de temps en temps, mais je préfère la polygamie et la polyandrie».

24 conseils sulfureux

La chronique de l'écrivain s'intitulait «24 conseils au président de la République en vue de ses noces avec Mademoiselle Bruni» (ndlr voir diashow). Il conseillait entre autre au président français de prendre garde à ne pas présenter sa nouvelle compagne «à ses fils, ni à Barack Obama ni à aucun beau mec».

Dans la foulée de cette parution, Giesbert a reçu un coup de fil de Sarkozy. «Cet article est une saloperie qui mérite un cassage de gueule!», a lancé le président. «Tu me menaces d'une correction?», lui aurait répliqué F.O.G, selon des extraits de «M. le Président», relatés par «VSD».

Et la réponse de Sarkozy est cinglante: «Tu la mériterais. Je ne sais pas ce qui me retient. Qu'est-ce que tu dirais si j'écrivais que ta femme est une pute? Une pute qui a servi tout le monde et qui, en plus, veut coucher avec tes enfants!»

Comme le ton continuait à monter entre les deux parties, F.O.G raconte que Carla Bruni elle-même a fini pas prendre le combiné pour excuser son mari.

Ton opinion