Actualisé 09.05.2007 à 21:45

Sarkozy assume ses vacances de luxe

PARIS – Le président français élu a affirmé hier que son voyage à Malte n'avait «pas coûté un centime aux contribuables».

Nicolas Sarkozy a contre-attaqué dans la polémique lancée par la gauche sur ses luxueuses vacances. «Je n'ai pas l'intention de me cacher, je n'ai pas l'intention de mentir, je n'ai pas l'intention de m'excuser», a lancé M. Sarkozy. L'ex-ministre de l'Intérieur a expliqué avoir «voulu profiter tranquillement» des quelques jours jusqu'à son entrée en fonction le 16 mai. «J'avais besoin de me retrouver avec ma famille, j'avais besoin de prendre du repos», a-t-il dit.

Nicolas Sarkozy a justifié le choix du bateau par la nécessité de s'isoler de la pression médiatique. Concernant ses liens avec Vincent Bolloré, qui lui a prêté son jet privé pour aller à Malte et son yacht de 60 m, le «Paloma» (300 000 fr. la semaine lorsqu'il est loué), Nicolas Sarkozy, qui n'a jamais caché ses liens d'amitié avec plusieurs PDG de groupes du CAC40 comme Martin Bouygues ou Arnaud Lagardère, a rappelé qu'il connaissait «depuis vingt ans» l'homme d'affaires breton. «Ça fait vingt ans qu'il m'invite et vingt ans que je refuse», précisant, pour répliquer aux accusations sur un éventuel conflit d'intérêt, que le groupe Bolloré n'avait «jamais travaillé avec l'Etat».

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!