Sarkozy devrait adopter "une certaine retenue"
Actualisé

Sarkozy devrait adopter "une certaine retenue"

Jean-Louis Debré a rappelé dimanche, au lendemain du mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, que la fonction présidentielle exigeait «une certaine retenue».

«Je leur souhaite naturellement beaucoup de bonheur. A tous ceux qui se sont mariés hier aussi bien à l'Elysée qu'ailleurs, tous mes voeux de bonheur», a déclaré le président du Conseil constitutionnel sur Radio-J.

Dans le même temps, ce proche de Jacques Chirac a estimé qu'il fallait «faire attention à ne pas désacraliser les fonctions officielles, quelles qu'elles soient, et quel que soit le titulaire».

«La fonction présidentielle, la fonction de Premier ministre, la fonction de ministre, suppose, requiert, de même que la fonction de responsable de l'opposition, de même que la fonction d'un maire d'une grande ville, une certaine retenue», a rappelé le président du Conseil constitutionnel.

«Quand on regarde l'histoire du pays, aussi bien de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, ont eu une certaine conception de leur rôle de président de la République, et cette conception était avec une certaine retenue. Ils incarnaient, ils incarnent la France», a rappelé M. Debré. «Je pense qu'il y a une certaine attitude à avoir quand on représente tous les Français et quand on incarne la France», a-t-il poursuivi, tout en se défendant de «porter un jugement» sur Nicolas Sarkozy. (ap)

Ton opinion