Actualisé 29.02.2012 à 15:55

Présidentielle française

«Sarkozy et Hollande sont des siamois»

Marine Le Pen ne donnera pas de consigne de vote au second tour car Sarkozy et Hollande sont «des jumeaux».

Marine Le Pen a confié: «Moi, je crois que je serai au second tour».

Marine Le Pen a confié: «Moi, je crois que je serai au second tour».

La candidate du Front national, Marine Le Pen, s'est déclarée mercredi confiante dans ses chances de se qualifier pour le second tour de la présidentielle, ajoutant qu'elle ne donnerait à ses électeurs aucune consigne de vote en cas de duel entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, comparés à «des jumeaux et même des siamois».

La présidente du parti d'extrême droite a reconnu sur Europe 1 qu'elle s'approchait des 500 signatures d'élus nécessaires pour se présenter à la présidentielle, mais a dit ne pas encore être certaine d'atteindre ce seuil. «Demain (jeudi), je ferai un bilan très précis du nombre de parrainages qui sont en ma possession», a-t-elle promis.

Au second tour

Interrogée par une auditrice sur la consigne de vote qu'elle donnerait si elle était éliminée au soir du premier tour le 22 avril prochain, Marine Le Pen a confié: «Moi, je crois que je serai au second tour.» «Je ne connais pas beaucoup de sondeurs qui seraient prêts à parier leur chemise que ce ne sera pas le cas», a déclaré la fille de Jean-Marie Le Pen, lequel s'était qualifié pour le second tour de la présidentielle en 2002.

La présidente du FN a expliqué que si elle était éliminée, elle n'appellerait pas ses électeurs à voter pour Nicolas Sarkozy (UMP) ou pour François Hollande (PS).

«Aujourd'hui, il y a presque autant de mes électeurs qui viennent de la gauche que (...) de la droite. Par conséquent, eh bien, ils auront une liberté si je ne suis pas au second tour», a-t-elle dit.

Jumeaux, voire siamois

«Sur le grand domaine qui est la perte totale de notre liberté de disposer de nous-mêmes en tant que peuple, François Hollande et Nicolas Sarkozy ont la même vision. Donc, pour moi, ce sont des jumeaux», a estimé Marine Le Pen. «Ce sont totalement des jumeaux et même des siamois sur tous les grands sujets qui déterminent l'avenir de notre pays. Par conséquent, je ne peux pas envisager une demi-seconde de pouvoir venir au soutien de l'un ou de l'autre», a-t-elle conclu. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!