Sarkozy invite Jin Jing à revenir visiter la France
Actualisé

Sarkozy invite Jin Jing à revenir visiter la France

Malmenée lors du passage de la flamme
à Paris, l'escrimeuse
handicapée est devenue
une star en Chine.
Nicolas Sarkozy lui a
adressé des excuses hier.

Les médias la surnomment «l'ange souriant en fauteuil roulant». Jin Jing, une jeune escrimeuse handicapée, était l'une des relayeuses à Paris le 7 avril dernier. Durant son parcours, un manifestant protibétain a pu forcer le dispositif policier pour s'approcher de la flamme. Mais Jin Jing a protégé celle-ci, comme en attestent plusieurs photos qui ont fait le tour du monde, et la une de la presse chinoise. Depuis, la jeune fille est devenue le symbole de la fierté nationale face à un occident hostile.

Le fiasco du parcours de la torche dans la capitale française a jeté un froid entre Pékin et Paris. Soucieux d'apaiser la tension, Nicolas Sarkozy a adressé hier une invitation personnelle à Jin Jing. «Je voudrais vous dire toute mon émotion pour la façon dont vous avez été bousculée», écrit le chef de l'Etat français. Il dit comprendre que «la sensibilité chinoise ait été blessée» et invite la jeune femme en fauteuil roulant à venir en France ces prochaines semaines comme son «invitée personnelle» et celle du peuple français. Les incidents du 7 avril ne reflètent pas les sentiments des Français pour le peuple chinois, assure-t-il.

afp/spi

Ton opinion