Immigration: «Sarkozy porte une responsabilité historique»
Actualisé

Immigration«Sarkozy porte une responsabilité historique»

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé mercredi «une responsabilité historique» de l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy «dans l'aggravation des flux d'immigration clandestine».

La présidente du FN accuse d'avoir semé le chaos en Libye en 2011 lors de l'opération des forces françaises contre le régime de Kadhafi.

La présidente du FN accuse d'avoir semé le chaos en Libye en 2011 lors de l'opération des forces françaises contre le régime de Kadhafi.

«Nicolas Sarkozy porte une responsabilité historique dans l'aggravation des flux d'immigration clandestine dans notre pays», a déclaré Mme Le Pen sur RTL. «C'est lui qui a déstabilisé la Libye avec le soutien de François Hollande», a-t-elle poursuivi. «La classe politique française passe sa vie à essayer d'aller chercher des responsabilités ailleurs, alors que c'est eux les responsables de la situation», a encore affirmé la présidente du FN.

«M. (Bernard) Cazeneuve (ministre de l'Intérieur) accuse Eurotunnel, M. (Xavier) Bertrand (Les Républicains) accuse l'Angleterre. La réalité, c'est que c'est l'UMPS le responsable», a-t-elle dit. «Ce sont eux qui ont créé les conditions d'attractivité de la France à l'immigration clandestine», a assuré Mme Le Pen. Interrogée sur la mise à disposition de migrants de logements d'urgence supplémentaires à Paris, Mme Le Pen a lancé : «Quelle honte !» «Il y a des centaines de milliers de Français qui attendent un logement d'urgence, qui attendent un logement social», a-t-elle dit.

«La réponse est européenne», répond Valls

«La réponse est européenne, la solution est d'abord dans ces pays», a déclaré mercredi à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) le Premier ministre Manuel Valls, interrogé sur les critiques de Marine Le Pen contre la politique du gouvernement en matière d'immigration. «La classe politique française passe sa vie à essayer d'aller chercher des responsabilités ailleurs, alors que c'est eux les responsables de la situation», a notamment déclaré mercredi la présidente du FN sur RTL.

«La différence entre Marine Le Pen et moi, c'est que je gouverne. Il vaut mieux qu'elle ne gouverne pas. Le projet qu'elle a pour la France est profondément anti-national», a répondu le Premier ministre, lors d'une visite de soutien au candidat PS aux élections régionales en Paca Christophe Castaner.

En matière d'immigration «il faut des règles: ceux qui sont en situation irrégulière doivent être reconduits à la frontière. Les migrants qui sont là sont très nombreux. Ces derniers mois, le chiffre publié sur les morts (2000, ndlr) est terrible», a-t-il ajouté. «La solution est d'abord en Afrique avec la résolution des conflits (...) Elle est d'abord européenne. Il faut une organisation de nos frontières. C'est vrai à Vintimille avec l'Italie. C'est vrai avec la Grande-Bretagne».

Quant aux centres d'accueils des migrants, qu'ils soient gérés par des collectivités ou des associations «ce ne peut pas être une solution durable», a estimé Manuel Valls. «Ce n'est pas une bonne chose pour ceux qui s'y trouvent mais nous ne pouvons pas accueillir plus que ce qui est possible. Donc il y aura des reconduites à la frontière», a-t-il répété. (afp)

Baisse des tentatives d'intrusion par les migrants durant la nuit

Quelque 350 tentatives d'intrusion de migrants voulant gagner l'Angleterre ont été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi sur le site Eurotunnel près de Calais (France), bien moins qu'en début de semaine, a-t-on appris de source policière. Dans la nuit de lundi à mardi, 600 tentatives d'intrusion avaient été enregistrées, et la veille 1.700, après deux nuits plutôt calmes dues à la diminution du trafic le weekend. Les renforts de 120 policiers arrivés sur place la semaine dernière à la demande du ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devraient rester le temps nécessaire, indiquait une source proche du dossier en début de semaine.

Ton opinion