Sarkozy quitte la présidence de l'UMP
Actualisé

Sarkozy quitte la présidence de l'UMP

«Au moment où je viens d'être élu président de la République et à la veille de prendre mes fonctions, je ne puis demeurer à votre tête».

Voilà ce qu'a déclaré le président élu dans un bref discours devant le conseil national de l'UMP réuni à Paris pour organiser sa succession.

«La haute idée que je me fais de la fonction présidentielle (...), la nécessité pour le président de la République d'incarner l'autorité de l'Etat, de parler pour tous les Français, de faire en sorte que chaque Français puisse se reconnaître dans ce qu'il dit et ce qu'il fait, la nécessité qu'aucun d'entre eux ne puisse douter de son impartialité me font l'obligation morale de cesser d'exercer les fonctions de président de l'UMP», a ajouté M. Sarkozy.

«Cette décision, je la prends par devoir», a souligné le président élu. «C'est une page de ma vie qui se tourne. Maintenant, je me dois à la France».

Nicolas Sarkozy n'a pas caché son émotion en quittant sa famille politique: «Pour moi, vous êtes ma famille. Je ne vous ai jamais trahis, jamais trompés. Mon ambition, c'est demain, à la place où je suis, de ne jamais vous trahir et de ne jamais vous tromper».

«Mes chers amis, mon devoir est de vous quitter. Cela me déchire le coeur. Je le fais parce qu'à mes yeux, c'est la seule façon de bien servir l'intérêt de la France», a conclu le président élu. Il est ensuite parti sous les applaudissements des quelque 2000 membres du conseil national. La réunion s'est poursuivie sous la direction du président délégué Jean-Claude Gaudin. (ap)

Ton opinion