Présidentielle française: Sarkozy «recrutait pour un casting !»
Actualisé

Présidentielle françaiseSarkozy «recrutait pour un casting !»

Anne Lauvergeon, débarquée de la présidence d'Areva en juin 2011, tire à boulets rouge sur le président sortant. Nicolas Sarkozy lui avait notamment proposé d'entrer au gouvernement.

par
cga

L'ancienne sherpa de François Mitterrand, Anne Lauvergeon a gardé une dent contre Nicolas Sarkozy. C'est en effet sur décision du Président de la République qu'elle n'avait pas été reconduite à la tête du groupe Areva, en juin 2011.

Gagner de l'argent chez Bouygues

Dans un entretien à l'hebdomadaire «l'Express» elle revient sur l'offre du président en 2007. A peine arrivé au pouvoir, Nicolas Sarkozy lui aurait proposé de rentrer au gouvernement, au ministère de son choix: «Il ne composait pas un gouvernement, il recrutait pour un casting !» raconte-t-elle. «Je crois au volontarisme du temps long, pas au volontarisme de l'instant, prétexte à une agitation médiatique.»

Selon Anne Lauvergeon, le président sortant, désormais candidat à sa réélection, lui avait confié, début 2007, «qu'il ne ferait qu'un mandat, puis qu'il irait gagner de l'argent chez Bouygues».

Réacteur nucléaire proposé à la Libye

L'ancienne présidente d'Areva critique aussi la politique nucléaire du président sortant. Elle l'accuse d'avoir mis en place un système destiné «à faire la promotion d'un nucléaire bas de gamme à l'international». Anne Lauvergeon regrette notamment des transferts de technologie aux Chinois et la vente du nucléaire à des pays où ce n'est pas raisonnable, citant en particulier l'exemple libyen.

En juillet 2007, après la libération des infirmières bulgares retenues en Libye, Sarkozy avait proposé la vente d'un réacteur nucléaire au régime de Kadhafi, afin de désaliniser de l'eau de mer.

Ton opinion