Actualisé 26.11.2015 à 20:38

Vaud

Satisfaire la demande en mariages d'exception

Le Canton souhaite créer deux postes et demi afin de satisfaire au mieux les demandes de mariages civils célébrés dans des lieux hors du commun.

Le canton de Vaud se propose d'engager 2,5 postes à l'Etat civil et de renforcer d'ici là le pool des officiers retraités affectés à la tâche des demandes en mariage d'exception, soit des mariages civils célébrés dans des lieux hors du commun à l'instar du Prieuré de Romainmôtier ou du Clos de la République à Epesses.

Interpellé par le député Jean-Marie Surer, le Conseil d'Etat a répondu jeudi dans ses décisions. L'élu PLR s'inquiétait de la diminution, selon lui, de l'offre pour ces mariages, alors que la demande est «grandissante» et que les propriétaires de ces lieux ne souhaitent que les accueillir.

«L'union entre l'offre et la demande est rompue par l'Etat», déplorait le député au Grand Conseil. Le canton relève qu'il n'a pas réduit la prestation, mais que la demande n'a cessé de croître. En 2007, il y avait cinq lieux pour de telles cérémonies, on en dénombre onze aujourd'hui, explique Gérald Derivaz, juriste au Service de la population.

Sous réserve du feu vert du Grand Conseil, le gouvernement propose d'engager 2,5 équivalent temps plein (ETP) supplémentaires à l'Etat civil. Pendant ce temps, le pool des officiers retraités spécialement affectés à des mariages sur des sites d'exception sera renforcé. Le forfait d'une telle cérémonie est en outre doublé à 1500 francs.

En 2015, 297 mariages auront été célébrés dans des salles particulières. Ces dernières sont: le bateau de la CGN «Montreux», le Château d'Oron, la Maison Blanche à Yvorne, le Château d'Aigle, le domaine des Portes des Iris à Vullierens, le Prieuré de Romainmôtier, le Château de La Sarraz, le Château de Coppet, le Château de Lucens, le Clos de la République à Epesses et le Château d'Eclépens. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!