CFF: Saut-de-mouton et 4e voie entre Lausanne et Renens enfin fonctionnels

Publié

CFFSaut-de-mouton et 4e voie entre Lausanne et Renens enfin fonctionnels

Deux éléments-clés du programme Léman 2030 ont été inaugurés ce 29 septembre. Objectif: optimiser, fluidifier et améliorer la ponctualité du trafic ferroviaire.

Le viaduc ferroviaire entre la halte de Prilly-Malley et la gare de Renens, long de 1175 mètres et haut de 9 mètres à son point le plus élevé.

Le viaduc ferroviaire entre la halte de Prilly-Malley et la gare de Renens, long de 1175 mètres et haut de 9 mètres à son point le plus élevé.

CFF

Les CFF, les cantons de Vaud et Genève ont inauguré, ce 29 septembre, des constructions qui anticipent les besoins de demain: une quatrième voie entre Lausanne et Renens ainsi qu’un viaduc ferroviaire entre la halte de Prilly-Malley et la gare de Renens. Il s’agit de «deux éléments-clés du programme Léman 2030» visant à augmenter à la fois la capacité de cette ligne et les cadences du trafic régional, ont communiqué les autorités. 

Le saut-de-mouton permettra aux trains de passer par-dessus deux autres voies ferroviaires et d’optimiser le trafic entrant et sortant de la gare de Lausanne . De cette manière, les trains se retrouvent sur la bonne voie sans se croiser au niveau du sol. Cette construction - longue de 1175 mètres et haute de neuf mètres à son point le plus élevé - a pour but d’augmenter le nombre de trains, fluidifier leur circulation dans le nœud ferroviaire de Lausanne-Renens, et améliorer la ponctualité, communiquent les autorités fédérales.

800 trains en 2030 entre Renens et Lausanne

Les quatre kilomètres de voie supplémentaire favoriseront le développement de liaisons fiables et efficaces sur le tronçon le plus dense de Suisse occidentale: actuellement quelque 670 trains passent par Renens et Lausanne chaque jour. Ils seront 800 en 2030. Sur ce périmètre ferroviaire, l’infrastructure et les installations techniques ont été intégralement renouvelées. Les autorités se targuent également de la mise en place d’enclenchements de dernière technologie.

Par ailleurs, ces ouvrages constituent un élément essentiel de la poursuite du développement du RER Vaud. Dès le changement d’horaire du 11 décembre 2022, quatre trains par heure circuleront entre Cully et Cossonay.

Les coûts de ces deux constructions s’élèvent à 65 millions pour le saut-de-mouton et 215 millions de francs pour la quatrième voie.

Doubler la capacité des trains

(comm/kaa)

Ton opinion

16 commentaires