Suisse: Sauver l'AVS en légalisant le cannabis?

Publié

SuisseSauver l'AVS en légalisant le cannabis?

L'assurance vieillesse manque cruellement d'argent. Les Jeunes vert'libéraux proposent des idées originales pour régler le problème.

par
ofu
Keystone

53 milliards de francs. Tels sont les besoins estimés de l'AVS d'ici à 2030. Raison pour laquelle le Conseil fédéral veut relever l'âge de la retraite des femmes tout comme augmenter la TVA. Les Jeunes vert'libéraux, eux, ont une autre idée en tête, écrit vendredi Blick. Concrètement, ils souhaitent légaliser le cannabis et le soumettre aux mêmes taxes que le tabac. Les rentrées d'argent ainsi empochées serviraient à financer l'assurance vieillesse.

Pour les vert'libéraux, les jeunes politiciens ne font qu'enfoncer des portes ouvertes. Le conseiller national Beat Flach (vert'libéral/AG) compte en effet déposer une motion durant la prochaine session d'automne. Il souhaite demander au Conseil fédéral d'évaluer combien d'argent il pourrait empocher en légalisant le cannabis et quel impact cela aurait sur l'économie suisse.

600 millions de francs

En soi, l'idée de vouloir renflouer les caisses de l'Etat grâce à l'«or vert» n'est pas nouvelle. Aux Etats-Unis, l'Oregon ou encore le Colorado touchent des centaines de millions de dollars grâce à la légalisation du cannabis.

Pascal Vuichard, président des Jeunes vert'libéraux, a fait ses propres calculs pour la Suisse: «L'Office fédéral de la police (Fedpol) estime qu'en Suisse on pourrait écouler 60 tonnes de cannabis par an. Avec un prix moyen de 10 francs par gramme, cela reviendrait à 600 millions de francs d'entrées financières par année. Une grosse somme d'argent, donc, que l'on pourrait utiliser pour l'AVS», explique-t-il au journal alémanique. Et d'ajouter: «On économiserait aussi près de 300 millions francs par année en ne poursuivant plus pénalement les gens en lien avec la consommation de cannabis.»

«Limiter aux adultes la consommation du cannabis»

Beat Flach, lui, souligne néanmoins qu'il ne souhaite en aucun cas ouvrir la porte à la légalisation d'autres drogues. «Il faut clairement définir les limites.» A la question de savoir s'il ne craint pas que davantage de jeunes se mettent à fumer des joints, il répond: «Il faut limiter aux adultes la consommation du cannabis.» Selon lui, la légalisation du cannabis ne contribuera par ailleurs pas à une augmentation du nombre de consommateurs.

Contacté, Markus Meury, porte-parole d'Addiction Suisse, explique qu'il est très difficile d'évaluer cette situation. «Cela dépend énormément de la manière dont la légalisation est régulée et des mesures prises pour accompagner cette décision.» Il donne l'exemple du Colorado, qui a même autorisé la publicité pour le cannabis et toute une série de nouveaux produits à base d'herbe. «Cela a contribué à l'augmentation de la consommation.» En Uruguay, en revanche, la consommation est restée stable. Dans ce pays, le cannabis peut uniquement être acheté dans les pharmacies.

Ton opinion