Actualisé

BerneSauvés in extremis par deux Genevoises

Un couple de touristes s'est retrouvé bloqué entre les barrières d'un passage à niveau, jeudi soir à Interlaken (BE). Grâce à l'intervention de deux promeneuses romandes, le pire a été évité.

par
Mira Weingartner/ofu
1 / 4
Une voiture été violemment percutée par un train, jeudi soir (8 septembre 2016) à Interlaken (BE).

Une voiture été violemment percutée par un train, jeudi soir (8 septembre 2016) à Interlaken (BE).

Lecteur reporter
Les occupants, un couple de touristes arabes, n'avaient pas vu que le panneau de signalisation clignotait lorsqu'ils se sont engagés sur les voies. Conséquence: ils sont restés coincés.

Les occupants, un couple de touristes arabes, n'avaient pas vu que le panneau de signalisation clignotait lorsqu'ils se sont engagés sur les voies. Conséquence: ils sont restés coincés.

Lecteur reporter
C'est grâce à ces deux Genevoises que les touristes s'en sont sortis indemnes. Maryse Rottet (gauche) et Catherine Ray ont su convaincre le couple de quitter immédiatement leur voiture.

C'est grâce à ces deux Genevoises que les touristes s'en sont sortis indemnes. Maryse Rottet (gauche) et Catherine Ray ont su convaincre le couple de quitter immédiatement leur voiture.

Catherine Ray et Maryse Rottet ont su garder leur sang-froid dans une situation plus que stressante, jeudi soir à Interlaken. Les deux Genevoises se promenaient dans la localité bernoise lorsqu'elles ont vu un couple s'engager sur les voies du train en voiture.

Mais les touristes arabes n'avaient pas vu que le panneau de signalisation clignotait déjà, annonçant l'arrivée imminente d'un convoi. Résultat: les deux se sont retrouvés coincés entre les barrières du passage à niveau. «Ils ne pouvaient ni avancer ni reculer», raconte Catherine Ray à nos collègues alémaniques de «20 Minuten».

«Il a encore rassemblé ses chaussures»

Sans hésiter, elle et son amie sont venues en aide aux touristes: «Nous avons couru vers eux et leur avons crié qu'ils devaient quitter leur voiture.» Mais selon les Romandes, les époux ne semblaient pas avoir reconnu la gravité de la situation: «L'homme a encore bien pris son temps pour rassembler ses chaussures.»

Avec un peu d'anglais, un peu de français et beaucoup de gestes, les Genevoises sont finalement parvenues à évacuer les touristes de la zone de danger. Selon Catherine Ray, le timing était extrêmement serré puisque le train est arrivé quelques secondes après. Il a percuté de plein fouet l'auto, qui a été poussée 20 mètres plus loin. «Ce n'est qu'à ce moment-là que le couple a compris quel danger il avait encouru», explique la Romande, qui précise que les touristes étaient complètement choqués et qu'ils ont remercié leurs sauveuses.

Pas de blessé, confirme la police

L'intervention courageuse des femmes est rapidement devenue LE sujet de conversation à Interlaken. Une habitante, qui a assisté à la scène, estime que les Genevoises sont de «vraies héroïnes». Dans la soirée, le président de la commune s'est déplacé en personne sur les lieux de l'accident pour rencontrer Catherine Ray et Maryse Rottet: «Il nous a serré la main et nous a remerciées.»

Contactée par nos confrères, la police cantonale confirme les faits et précise qu'il n'y a pas eu de blessé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!