Polémique: Saviano mort sur la couverture de Max
Actualisé

PolémiqueSaviano mort sur la couverture de Max

Le magazine Max va publier sur sa première page une photo de Roberto Saviano, auteur du fameux «Gomorra», allongé sur une table de morgue.

par
atk
«Hanno ammazzato Saviano», «Ils ont tué Saviano». La photo de Saviano qui apparaitra sur l'hebdomadaire «Max» le 25 juin prochain. - Photo: dr

«Hanno ammazzato Saviano», «Ils ont tué Saviano». La photo de Saviano qui apparaitra sur l'hebdomadaire «Max» le 25 juin prochain. - Photo: dr

«Je trouve que le montage-photo qui me représente mort à la morgue est de mauvais goût», a affirmé Roberto Saviano. Ce célèbre journaliste vit sous protection policière après avoir été menacé de mort par la Camorra. Dans son livre à succès «Gomorra», il dénonçait les agissements de la mafia napolitaine. L'écrivain a vivement réagi à la photo qui apparaîtra dès le 25 juin sur la première page du magazine «Max».

Sur la couverture du magazine, on voit l'homme allongé sur une table de morgue recouverte d'un drap vert. Sa tête est maintenue par des tiges et son corps partiellement recouvert d'un tissu blanc. Une étiquette est accrochée à son orteil gauche. Le titre en haut à gauche est plus qu'explicite: «Hanno ammazzato Saviano». «Ils ont tué Saviano».

Pour le journaliste, interrogé par «Il Corriere della Sera» à ce sujet, «l'image spécule sur ceux qui, comme lui, Italiens ou d'autres nationalités, vivent sous protection. Et elle manque de respect à tous ceux qui, pour diverses raisons, sont souvent loin des projecteurs». L'écrivain conclut ainsi: «Toutes ces menaces de mort me consternent moi et ma famille. Mais je rassure tout le monde: je n'ai aucune intention de mourir».

Andrea Rossi, le rédacteur en chef de la revue italienne, s'est défendu. «Il s'agissait de provoquer avec une image forte. D'apporter un soutien à l'écrivain. Cette année Saviano a été mis en cause par Silvio Berlusconi, mais aussi par une partie de la gauche italienne», s'est-il encore justifié.

Ton opinion