Actualisé

PoitrineSavoir à quel sein se vouer

Il n'y a pas que l'implant pour augmenter la poitrine. Le point avec
un chirurgien plastique.

par
Stéphanie Billeter
«Désormais, les femmes veulent du nouveau, mais qui ne se remarque pas», dit le Dr. Emmanuel Dudrap.

«Désormais, les femmes veulent du nouveau, mais qui ne se remarque pas», dit le Dr. Emmanuel Dudrap.

Le Dr Emmanuel Dudrap doit faire des envieux, à voir défiler des seins toute la journée à la Clinique de Genolier. Il donnera d'ailleurs une conférence sur le sujet, ce samedi 2 et dimanche 3 avril au salon Genève Esthétique. Sa spécialité? Une méthode récente qui consiste à faire gagner la taille d'un bonnet en injectant sa propre graisse: «On procède à une lipoaspiration sur les hanches ou sur les cuisses. Une fois centrifugées, les cellules graisseuses vivantes sont injectées dans le sein.»

Si l'implant de prothèses demeure la principale intervention, et la seule pour obtenir une poitrine importante,

cette nouvelle méthode a ses avantages: «Pas de cicatrices, pas de douleurs, moins de complications et, ce n'est pas rien, le bénéfice d'une liposuccion.» Au niveau des résultats, la méthode apporte aussi un vrai plus, celui d'avoir une poitrine au rendu naturel, ce que demandent de plus en plus de femmes.

Quid de l'injection d'acide hyaluronique? «Je la pratiquerais en dernier recours, car il est moins bien toléré et l'effet dure seulement de douze à dix-huit mois, alors que la graisse peut tenir toute la vie.» Quant à l'évocation de ces appareils

censés gonfler la poitrine, le Dr Dudrap sourit: «C'est un beau mensonge. Le seul moyen d'augmenter un volume est d'ajouter du matériel. Ou de prendre vingt kilos!»

«Le sein dans tous ses états» Conférence samedi à 15h15 et dimanche à 15h à Genève Esthétique.

Salon dévolu à l'esthétisme

Pour sa quatrième édition, le salon Genève Esthétique, organisé par Godet Production,a voulu ajouter une touche glamour. Ainsi, entre la dizaine de conférences et les quarante exposants, le public pourra assister à quelques défilés de lingerie, emmenés par Emilie Boiron. Les visiteurs pourront également se renseigner sur toutes les nouveautés en matière de beauté.

Genève Esthétique. Lieu: Ramada Encore, la Praille. Le Salon se tient de vendredi à dimanche, de 10h à 19h. Entrée: 10 fr.

Crème top-modèle

Une people qui lance sa propre ligne de cosmétiques, voilà une occasion en or pour un salon sur le sujet! Genève Esthétique ne l’a pas manquée, qui a invité la belle et sa marque, Silicium+. Le mannequin Adrien Karembeu sera présent dimanche (11h). Sortis il y a quelques mois, ses cosmétiques se veulent aussi régénérants qu’apaisants. Il en existe une large gamme, des soins du visage (aussi pour hommes!) à l’anticellulite, le tout certifié sans paraben ni testé sur les animaux.

Silicium+Gamme en vente dans certains instituts et en ligne ici

Mâles plus nombreux en institut

Voilà une nouvelle qui ne manquerait pas de réjouir le Dr Glamour, le beau plasticien de «Grey’s Anatomy». Selon une étude publiée la semaine dernière, les Américains sont de plus en plus nombreux à recourir à la chirurgie esthétique, plus d’un million en 2010 (contre 11,5 millions d’Américaines). La majorité des patients ont entre 40 et 54 ans. L’opération la plus pratiquée est la rhinoplastie (chirurgie du nez). Leur motivation? La concurrence et la crainte d’être le vieux type du bureau.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!