Etats-Unis: Savoir conduire aide à faire carrière à Hollywood
Actualisé

Etats-UnisSavoir conduire aide à faire carrière à Hollywood

A Los Angeles et à New York, les aspirants acteurs ont tous un job alimentaire. Etre chauffeur est devenu plus à la mode que serveur.

par
Emmanuel Coissy
Dans «Drive», Ryan Gosling a deux boulots: cascadeur le jour et chauffeur la nuit.

Dans «Drive», Ryan Gosling a deux boulots: cascadeur le jour et chauffeur la nuit.

photo: Kein Anbieter

On a tous en tête cette image d'Epinal: une serveuse bien roulée ou un barman bien gaulé qui glisse sa photo et ses coordonnées à un pro du cinéma en espérant retenir son attention. Depuis des décennies, bosser dans la restauration a été le job alimentaire de prédilection pour la majorité des aspirants acteurs. «A été», car, à Los Angeles et à New York, ce boulot a été supplanté par un autre: chauffeur, indique le «New York Times» dans un reportage publié samedi.

Le quotidien brosse le portrait de professionnels qui apparaissent dans des séries télévisées ou d'étudiants qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts. Pour eux, l'essor de prestataires comme Uber et Lyft est une aubaine. L'avantage de cette activité est la grande flexibilité des horaires, qui n'est pas possible quand on doit servir des repas ou tenir un bar. Enfin, l'autre attrait: la rémunération (environ 25 fr. de l'heure).

L'enchantement a été de courte durée

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce que les prix du marché chutent. Par exemple, en décembre 2013, on facturait 2,4 dollars par mile au client et désormais il paie 0,9 dollar pour la même distance.

Uber a baissé ses tarifs ce mois-ci. Par conséquent, l'activité rebute certains comédiens. L'un d'eux est cité en exemple par le «New York Times». Il a 23 ans et s'appelle Carlton Totten. Il vient de jeter l'éponge au profit d'un nouveau job alimentaire qui, ironie du sort, allie restauration et conduite: l'apprenti acteur livre des repas à domicile.

Ton opinion