Grisons: Scandale alimentaire: clients trompés depuis 10 ans
Actualisé

GrisonsScandale alimentaire: clients trompés depuis 10 ans

Viande mal déclarée, dates de péremption modifiées: une firme grisonne est accusée de tromper ses clients - des restaurants, des hôtels et des cantines - depuis 2004.

par
ofu/ats

«Nous avons immédiatement mis un terme à notre collaboration avec Carna Grischa lorsque nous avons appris que des choses ne tournaient pas rond», a confié dernièrement à «SonntagsBlick» la direction de l'école privée bilingue Obersee. Depuis plusieurs années, l'établissement scolaire de Pfäffikon (SZ) commande entre 20 et 25 kilos de viande par mois à la firme grisonne (voir encadré).

«Nous accordons beaucoup d'importance à une alimentation saine pour nos élèves. C'est pour cela que nous achetons systématiquement du poulet suisse», explique la direction. Des recherches du journal dominical ont révélé que le poulet suisse, livré par Carna Grischa, est en réalité hongrois. Une viande bien moins coûteuse que la viande suisse. A l'interne, cette tromperie a même un nom: «Naturaliser la viande». C'est ainsi que les employés de la firme grisonne appellent cette manière de faire.

A décongeler, s'il-vous-plaît»

L'école privée n'est de loin pas le seul client à s'être fait avoir par Carna Grischa. ZFV, qui gère au total 60 cantines et 50 restaurants d'entreprise, fait également partie des lésés. L'entreprise s'est elle aussi fait livrer une autre viande que celle commandée. Ainsi la la cantine d'EMS Chemie, à Domat/Ems (GR), avait commandé en été 2012 dix kilos de cou de porc frais. Si laviande livrée était bien du porc, elle était loin d'être fraîche. «A décongeler, s'il-vous-plaît», avait écrit un employé de Carna Grischa à côté de la commande de ZFV. La cantine de groupe Helsana à Dübendorf (ZH) s'est fait livrer en septembre 2014 7,5 kilos d'ailes de poulet hongrois, mais déclarées comme étant suisses. Mais le scandale ne s'arrête pas là. Des documents internes de l'entreprise grisonne montre que la firme triche également sur les dates de péremption. Les premières irrégularités remontent à l'année 2004, selon «SonntagsBlick».

«Il s'agit de cas isolés»

Contactée, Carna Grischa rejette toutes les accusations. Dans une lettre adressée à ses clients, que l'ats s'est procurée dimanche, l'entreprise regrette les irrégularités: «Elles n'ont jamais été commises de manière intentionnelle ni n'ont été systématiques», écrivent le directeur et le président du conseil d'administration.

«Il semble qu'un collaborateur licencié ait transmis ces accusations à la presse. Il est prouvé que certaines insinuations étaient aussi fausses», précise Carna Grischa. L'entreprise traite quotidiennement des centaines de commandes. «Des erreurs peuvent donc parfois se produire».

Justice saisie

L'entreprise a même saisi la justice pour empêcher la parution de l'article. Mais le tribunal en charge de l'affaire a décidé que l'affaire avait un intérêt public prépondérant et que la publication était par conséquence justifiée.

A la suite de cette décision, Carna Grischa, fondée en 1999, a affirmé avoir réalisé une enquête interne. Et celle-ci semble bel et bien avoir révélé des irrégularités. «Il s'agit de cas isolés. Au moins 98% de nos clients se sont fait livrer de la viande correctement déclarée», se justifie le président du conseil d'administration, Ettore Weilenmann. Deux employés de longue date ont néanmoins été virés jeudi, rapporte «SonntagsBlick».

Ettore Weilenmann est persuadé que l'affaire a été révélée au grand jour à cause de la concurrence. Quelqu'un aurait infiltré un espion au sein de Carna Grischa pour nuire à l'entreprise. Le président du conseil d'administration affirme par ailleurs que les fausses déclarations sont monnaie courante dans cette branche. «Nous condamnons au plus haut point ce genre de pratiques. Ils essaient de mettre tout le secteur de la viande dans un même sac», s'énerve Ruedi Hadorn, directeur de l'Union professionnelle suisse de la viande. «Dire que cette pratique est monnaie courante est une tentative désespérée de se protéger.»

Quelques informations à propos de Carna Grischa

L'entreprise grisonne fait partie des cinq plus grands marchands de viande de Suisse. La firme emploie une soixantaine d'employés. Son chiffre d'affaires annuel se monte à 30 millions de francs. Carna Grischa vend près de 20'000 kilos de viande par semaine. Ses principaux clients sont les hôtels, les restaurants, les cantines, les structures d'accueil pour enfants et les hôpitaux.

Ton opinion