Actualisé 03.03.2008 à 06:32

Scandale sanitaire à «Vegas»

La mairie de la ville américaine de Las Vegas a fermé la clinique au coeur d'un scandale sanitaire.

Environ 40'000 personnes vont devoir se faire dépister du virus de l'hépatite et du sida.

"Le Centre d'endoscopie du Nevada du sud a reçu la notification de la suspension de sa licence commerciale", a indiqué dimanche la municipalité. Les pratiques de l'établissement sont "bien inférieures aux critères médicaux acceptables", a-t-elle précisé.

Jeudi, les autorités du Nevada ont invité quelque 40'000 personnes à se faire dépister des virus de l'hépatite B, C et du sida après la mise au jour de "méthodes à risques" de la clinique, qui se sont étalées sur près de quatre ans.

Une enquête, déclenchée après la découverte de six cas d'hépatites aiguës parmi d'anciens patients de cet établissement, a mis en évidence la réutilisation de seringues et l'utilisation de doses individuelles d'anesthésiant sur plusieurs patients.

Selon la télévision KLAS-TV, quatre cabinets d'avocats ont commencé à recueillir les dossiers d'anciens patients du centre, pour ce qui pourrait devenir une plainte au civil en nom collectif de grande ampleur.

La clinique n'a pas expliqué comment son personnel avait pu utiliser, et pendant si longtemps, des méthodes en violation avec toutes les règles sanitaires ou de bon sens.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!