Euro-2016: Scandale sexuel: Del Bosque rassuré par De Gea
Actualisé

Euro-2016Scandale sexuel: Del Bosque rassuré par De Gea

Le sélectionneur de l'Espagne s'est dit surpris par les allégations concernant son gardien mais rassuré par son démenti.

«Nous examinerons tout cela comme nous devons l'examiner, rien de plus, a déclaré le sélectionneur Vicente del Bosque. D'abord l'aspect sportif, ensuite c'est un tout, nous devons être sûrs de ce que nous faisons, à tous les niveaux». (Image prétexte)

«Nous examinerons tout cela comme nous devons l'examiner, rien de plus, a déclaré le sélectionneur Vicente del Bosque. D'abord l'aspect sportif, ensuite c'est un tout, nous devons être sûrs de ce que nous faisons, à tous les niveaux». (Image prétexte)

photo: Kein Anbieter

Le sélectionneur de l'Espagne Vicente del Bosque s'est dit «surpris» par les informations de presse faisant état vendredi d'un scandale sexuel impliquant son gardien David de Gea mais il s'est dit rassuré par son démenti et lui a affirmé son soutien. «Je suis un peu surpris mais je suis tranquille», a déclaré Del Bosque dans la nuit de vendredi à samedi sur les ondes de la radio espagnole Cadena Cope.

«Il a été convaincant, il a démenti et nous a transmis cette tranquillité. Et nous, nous lui donnerons tout notre soutien et notre affection», a ajouté Del Bosque au sujet du gardien de 25 ans, qui était pressenti pour être titulaire dans la cage espagnole lors de l'Euro qui vient de débuter.

Selon le quotidien en ligne Eldiario.es, ce scandale découle des déclarations d'une femme «témoin protégé» dans une enquête pour abus sexuels sur mineurs et diffusion de pornographie infantile.

Démenti

En marge des investigations, cette témoin a assuré avoir été contrainte de participer contre sa volonté avec une autre femme à une soirée qui aurait été organisée par De Gea en 2012 et lors de laquelle des footballeurs auraient eu des relations sexuelles avec elles. Le gardien de Manchester United n'aurait lui-même pas eu de relations sexuelles avec les deux femmes.

Lors d'une conférence de presse improvisée vendredi à l'île de Ré (Charente-Maritime), De Gea a assuré que toutes ces informations étaient «un mensonge».

«Nous l'avons trouvé tranquille et très calme à tout moment, et assez crédible», a assuré Del Bosque.

Toute cette affaire a fait grand bruit vendredi au jour de l'ouverture de l'Euro-2016 en France, dont l'Espagne, double tenante du titre, est l'une des équipes favorites. Et elle pourrait peser sur la décision de titulariser l'emblématique portier et capitaine Iker Casillas (35 ans, 167 sélections) plutôt que le jeune De Gea (9 sélections).

Prudence

«Nous examinerons tout cela comme nous devons l'examiner, rien de plus. D'abord l'aspect sportif, ensuite c'est un tout, nous devons être sûrs de ce que nous faisons, à tous les niveaux», a concédé Del Bosque.

«J'espère que ce ne sera pas une excuse pour ne pas avoir un rendement maximal» lundi contre la République tchèque à Toulouse (groupe D), a conclu le sélectionneur. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion