E-sport  - Scénario totalement fou pour une finale historique 
Publié

E-sport Scénario totalement fou pour une finale historique

Les Mad Lions ont renversé une situation très compromise en s’imposant dimanche face à Rogue (2-3) dans le championnat européen de «League of Legends». Grandissime favori, G2 ne termine que 3e.

Très solide et décisif dans les moments clés, Humanoid brandit un trophée du LEC amplement mérité. 

Très solide et décisif dans les moments clés, Humanoid brandit un trophée du LEC amplement mérité. 

RIOT GAMES 

Cela n’était jamais arrivé. Dimanche, ni Fnatic ni G2 n’a disputé la finale du LEC, le championnat européen de «League of Legends». Si Fnatic (7 titres) avait rapidement été éliminé, G2 (8 titres) semblait avoir les armes pour au moins accéder à la finale. Le quadruple champion en titre présentait sur le papier la meilleure équipe jamais vue en Europe, renforcée par Rekkles, élu en plus MVP de la saison. Mais G2 a subi la loi de Rogue samedi (1-3), son jungler Jankos étant notamment surclassé par son vis-à-vis Inspired.

Battre ce G2 aurait mérité un titre européen, mais Rogue a dû enchaîner le lendemain avec les Mad Lions. Cette finale inédite, à laquelle seul Hans Sama (Rogue) avait déjà participé à une reprise, a été le théâtre d’un duel extrêmement disputé, à l’image de la deuxième manche remportée sur le fil par Rogue, qui lui a permis de mener 2-0 après un affrontement longtemps indécis.

Alors que les Mad Lions étaient dos au mur, ils ont réussi une «remontada» d’anthologie, en s’appuyant sur leur science des teamfights, pour égaliser à 2-2. Mais dans la manche décisive, Rogue a réussi à prendre un net avantage, avant que les Mad Lions n’arrivent, encore une fois, à renverser une situation très mal embarquée, grâce à Humanoid et Kaiser, déterminants… dans les teamfights. «Je ne sais pas comment nous avons fait pour revenir d’aussi loin!», a reconnu Elyoya, excellent pour sa toute première saison en LEC. Et son premier titre majeur.

(mey)

Ton opinion