Syrie: Scène de décapitation avec un jihadiste suisse
Actualisé

SyrieScène de décapitation avec un jihadiste suisse

Sandro, le jeune de Winterthour parti rejoindre le groupe Etat islamique (EI), a publié une image terrible sur internet où il figure au centre d'une scène de décapitation.

par
ann/mac
1 / 7
dr
Sandro pose ici avec la tête de la victime

Sandro pose ici avec la tête de la victime

dr
Sur le corps des cadavres crucifiés figure l'inscription de leur prétendu crime.

Sur le corps des cadavres crucifiés figure l'inscription de leur prétendu crime.

dr

L'image glace le sang. Sandro, 18 ans, l'apprenti zurichois qui a quitté Winterthour (ZH) en février de cette année pour aller rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie, s'affiche dans une scène de décapitation. Son implication réelle reste à ce stade méconnue. Sur une image qu'il a lui-même publiée sur internet, on le voit poser avec la tête d'une victime dans sa main. A ses côtés, le torse de l'homme décapité, attaché à une croix à l'aide de ruban adhésif et de câbles. Un second corps, également sur une croix, gît plus loin.

D'après le spécialiste genevois en analyse du terrorisme Jean-Paul Rouiller, contacté par «20 Minuten», cette scène correspond à «l'imagerie typique de l'Etat islamique. C'est tellement explicite qu'il est légitime de penser qu'il s'agit d'une mise en scène», explique-t-il.

Ses amis sont sous le choc

Le fait que Sandro tienne une tête dans sa main ne signifie pas forcément qu'il soit l'auteur de ce crime, précise Jean-Paul Rouiller. «Il se peut qu'il fît partie de l'équipe responsable de l'exécution». Il semble par contre évident qu'il a voulu, par cette mise en scène, démontrer son appartenance au groupe Etat islamique.

Apparemment, les deux hommes auraient été décapités après avoir été reconnus coupables du suicide de la femme d'un combattant de l'EI.

En Suisse, les amis de Sandro se disent profondément choqués par cette image. «Je ne peux pas comprendre qu'il soutienne de tels agissements», explique l'un d'entre eux anonymement. Il le croit drogué ou endoctriné: «C'était un type sympa qui participe maintenant à des choses horribles.» (ann/mac/20 minutes)

Forte explosion dans l'est de la Syrie: 25 morts au sein de l'EI

Quelque 25 membres du groupe Etat islamique ont été tués mercredi par une puissante déflagration, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'explosion est survenue dans une usine d'explosifs de la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie. L'OSDH a indiqué ne pas connaître pour l'instant la cause de cette déflagration, accidentelle ou provoquée par un missile. «Une forte explosion a eu lieu ce soir dans une usine d'explosifs de l'EI dans la ville de Al-Mayadine dans la province de Deir Ezzor. Plusieurs autres ont suivi et secoué toute la ville. Vingt-cinq combattants de l'EI sont morts, une vingtaine d'autres ont été blessés», a détaillé l'Observatoire.

Ton opinion