Football - Scènes surréalistes et soirée folle à Saint-Etienne
Publié

FootballScènes surréalistes et soirée folle à Saint-Etienne

Dernier de Ligue 1, Saint-Etienne a arraché le point du match nul (2-2) contre Angers vendredi au terme d’une soirée chaotique.

par
Chris Geiger
Le coup d’envoi du match Saint-Etienne – Angers a été reporté de 59 minutes.

Le coup d’envoi du match Saint-Etienne – Angers a été reporté de 59 minutes.

AFP

Le championnat de France fait décidément beaucoup parler depuis le début de la saison 2020/2021. Et pas uniquement pour de bonnes raisons. Si le spectacle est au rendez-vous sur les terrains, les incidents en tribunes, eux, se multiplient. Ainsi, après les interruptions de match lors des derbies opposant Nice à Marseille (3e journée) et Lens à Lille (6e journée), notamment, le coup d’envoi, fixé à 21h00, de la rencontre d’ouverture de la 11e journée de Ligue 1 entre Saint-Etienne et Angers (2-2) a été retardé d’environ une heure vendredi soir en raison de débordements.

Ce ne fut néanmoins pas franchement une surprise. Lanterne rouge, la formation stéphanoise avait déjà été mise sous pression durant la semaine par ses propres supporters, ces derniers réclamant la tête de Claude Puel. Toujours autant remontés, les ultras ont donc récidivé vendredi, et ce dès l’échauffement, en déployant des banderoles virulentes«On a assez discuté, vous nous faites craquer»à l’encontre de l’entraîneur, des dirigeants et des joueurs.

Fumigènes et fusées

Puis, lors du protocole d’avant-match, les kops ont envoyé des fusées en direction du terrain et craqué un nombre incalculable de fumigènes, avant que plusieurs fans n’envahissent la pelouse du stade Geoffroy-Guichard dans un climat délétère. Des incidents qui ont forcé le déploiement d’une compagnie de CRS devant la tribune présidentielle et contraint le report du coup de sifflet initial, l’arbitre M. Antony Gautier ayant constaté que les engins pyrotechniques avaient provoqué des dégâts sur les filets des buts.

Alors qu’une petite dizaines d’employés du club s'attelaient à boucher les trous dans les filets à l'aide de serflex, les joueurs ont logiquement été renvoyés aux vestiaires par l’homme en noir et une réunion de crise s’est tenue dans le bureau du délégué de la LFP (Ligue de football professionnel). Cette dernière, désireuse de frapper fort suite aux multiples incidents recensés en tribunes depuis le début de l’exercice, a fait tout son possible pour que le match soit renvoyé. Une prise de position balayée par la préfète de la Loire, le coup d’envoi étant finalement donné à 21h59.

Débutée dans une ambiance électrique, la soirée s’est finalement achevée dans un Chaudron en fusion, Mickaël Nade égalisant à la 94e minute pour les Verts.

Ton opinion

10 commentaires