Actualisé 17.05.2017 à 13:07

Hip-hop

Sch, serial plagieur et pourtant numéro 1

Le Marseillais est en tête des ventes avec son 2e album. L'originalité de certains morceaux est sujette à caution.

de
Fabien Eckert
L'artiste de 24 ans, Julien Schwarzer de son vrai nom, n'a que faire des accusations.

L'artiste de 24 ans, Julien Schwarzer de son vrai nom, n'a que faire des accusations.

DR

Le rappeur traîne derrière lui une sale réputation. Celle de copier sans vergogne, et sans autorisation, des titres pour se les approprier. Ce qui n'empêche pas Sch de faire un carton dans les charts. Son 2e disque «Deo Favente» est en 1re place des meilleures ventes en Suisse romande.

Sur cet album, un plagiat est flagrant, comme l'a relevé konbini.com. Il s'agit de «Ça va» largement copié sur «Down» de la rappeuse Paigey Cakey. La Britannique n'a pas hésité a relevé ce vol sur Twitter: «Mon Dieu! Ce rappeur français a vraiment recréé ma chanson et l'a sortie comme single. C'est quoi ce bordel?». Autre titre qui fait débat, également tiré de «Deo Favente»: «Allez leur dire». Là, Sch a repris le flow du rappeur 21 Savage sur «No Heart».

Le pire dans l'histoire: le Marseillais n'en est pas à son coup d'essai. En 2015, sur «A7», sa 1re mixtape, il avait été accusé de s'être inspiré de «Kno The Meaning» de Future pour créer «Fusil». Ses clips ne sont pas non plus tout blancs. «Anarchie», dans lequel il apparait dans une baignoire pleine de sang, fait fortement penser à «Alpha Omega», dans lequel Machine Gun Kelly est... dans une baignoire pleine de sang.

Les morceaux incriminés:

Le clip qui fait débat:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!