Croissance: Schulthess a dégagé un bénéfice net de 40,2 millions
Actualisé

CroissanceSchulthess a dégagé un bénéfice net de 40,2 millions

Le spécialiste des techniques de lavage, calorifiques et frigorifiques zurichois Schulthess a dégagé sur 2008 un bénéfice net de 40,2 millions de francs.

Il montre une forte progression de 22,4% par rapport à celui de 2007.

Le résultat opérationnel (EBIT) a bondi de 19,3% à 56,8 millions de francs pour un chiffre d'affaires - déjà publié en janvier - en hausse de 15% à 414,6 millions de francs, a indiqué le groupe mardi.

Optimisme «prudent»

Pour 2009, Schulthess se dit «prudemment optimiste» et table sur une poursuite de la croissance, sans en préciser le volume, malgré des «perspectives économiques plutôt sombres». Concernant le niveau de ses commandes, le groupe ne donne pas de chiffres.

La Bourse suisse a bien accueilli les résultats annoncés mardi. Vers 09h15 l'action nominative Schulthess gagnait 3,2% à 38,60 francs, dans un marché SPI pratiquement inchangé par rapport à la clôture de la veille.

Coup de froid sur le frigorifique

Au sujet de l'exercice écoulé, Schulthess relève que la croissance de son chiffre d'affaires est entièrement organique et qu'elle a été essentiellement produite par son secteur techniques calorifiques, notamment la production de pompes à chaleur, qui a bondi de 35%.

Une progression qui a notamment été soutenue par les programmes d'encouragement à l'utilisation d'énergies renouvelables, particulièrement en France et en Allemagne, relève le groupe.

Le secteur technique frigorifique a par contre évolué de manière insatisfaisante, notamment en raison de grands projets «peu attrayants» comme la construction de centres de médecine de haute technologie en Russie. Des résultats plus satisfaisants sont attendus cette année grâce à la mise en oeuvre d'une gestion des coûts plus serrée.

Au final l'ensemble de la division techniques calorifiques/frigorifiques a vu ses ventes, qui représentent 71% du chiffre d'affaires, augmenter de 23,8% à 293,1 millions de francs.

Constance dans la machine à laver

La division machines à laver et sèche-linges a pour sa part dégagé un chiffre d'affaires de 121,5 millions de francs, en recul de 1,9% par rapport à 2007 en raison de la vente à Sibir (groupe Metall Zug) de la société Novelan. Active notamment dans la distribution d'appareils ménagers, elle générait des ventes annuelles de l'ordre de 10 millions de francs.

La part des ventes de cette division à l'étranger est montée à 20% du chiffre d'affaires, contre 16% l'année précédente, ce que Schulthess qualifie de réjouissant. Tant en Suisse qu'à l'étranger, le marché des machines à laver professionnelles s'est bien développé, note encore le groupe qui a étoffé ses effectifs de 5% à 1163 personnes. (ats)

Ton opinion