Actualisé 11.04.2011 à 15:17

Industrie zurichoiseSchulthess va passer en mains suédoises

Le groupe zurichois, actif dans les pompes à chaleur et les techniques de lavage, Schulthess va passer sous contrôle suédois.

Schulthess Group va passer sous contrôle suédois. Le groupe zurichois actif dans les pompes à chaleur et les techniques de lavage fait l'objet d'offres publiques d'achat (OPA) et d'échange amicales émanant du groupe NIBE Industrier AB, actif lui aussi dans le secteur du chauffage.

Attrayante, l'offre scandinave porte sur un montant total de plus de 638 millions de francs, soit 60 francs par action Schulthess Group, a indiqué lundi à Zurich, Rudolf Kägi, le président du conseil d'administration de l'entreprises sise à Wolfhausen. Elle concerne l'ensemble des titres disséminés dans le public et doit s'étaler du 9 mai au 6 juin prochains.

Vendredi à la Bourse suisse, le titre avait clôturé à 52,85 francs. Les 60 francs par action constituent une prime de 25,7% par rapport au cours boursier moyen des 60 derniers jours. La transaction comprend une partie majoritaire de 60% en liquide, le solde étant à régler en actions NIBE.

NIBE est déjà assuré de détenir 31,13% du capital-actions de l'entreprise de l'Oberland zurichois fondée en 1845, connue principalement du grand public pour ses lave-linges. Ces titres émanent des actionnaires clefs, dont M. Kägi, lesquels ont signé dimanche un accord à cet effet aux mêmes conditions que celles de l'offre.

Solution optimale

La vente du groupe constitue la solution optimale, a expliqué M. Kägi. Le marché des produits efficients au niveau énergétique croît rapidement et connaît actuellement une phase de consolidation. Pour pouvoir tirer profit de cet environnement, Schulthess Group devrait afficher une chiffre d'affaires annuel de 600 millions de francs.

Or, l'entreprise zurichoise dispose de ressources trop limitées au niveau de sa direction pour intégrer de manière optimale une grosse acquisition, a expliqué M. Kägi. Le problème ne se situe pas au niveau financier, Schulthess Group affichant un bilan solide, avec pas moins de 70% de fonds propres.

De plus, les cibles de reprises potentielles sont peu nombreuses et les coûts de financement trop élevées. Enfin, la reprise par NIBE représente une bonne solution industrielle pour régler la succession au sein des actionnaires clefs de Schulthess Group, a argumenté M. Kägi.

Schulthess Group, continue ainsi de disposer d'un actionnariat fort et s'évite de devenir la proie de spéculations financières, a ajouté M. Kägi. La société zurichoise, qui sera intégrée dans la division Energy Systems de NIBE conservera sa direction, ses emplois et ses sites, a pour sa part assuré Gerteric Lindquist, le patron du groupe suédois.

Complémentarité

Et une vente du secteur des lave-linges n'est pas à l'ordre du jour. Ce secteur, qui livre également des composants pour les pompes à chaleur, constitue un exemple notamment dans le domaine du service après-vente, a noté M. Lindquist.

Schulthess Group emploie quelque 1000 collaborateurs dans le monde, dont près de 380 à Wolfhausen et 50 chez le fabricant de pompes à chaleur Alpha-InnoTec à Dagmersellen (LU). Reprise par ses cadres en 1990 et cotée en bourse depuis 1998, la firme zurichoise a dégagé l'an passé un chiffre d'affaires de 301,8 millions de francs, en baisse de 11,1% au regard de 2009.

Durant cette année de transition, le bénéfice net a chuté de 40% par rapport à 2009, à 18 millions de francs. L'arrêt des activités dans la construction d'installations et les charges liées à la restructuration ont pesé sur la rentabilité.

Avec ses quelques 6000 salariés, NIBE est spécialisé dans les composants et systèmes pour chauffage électrique, les pompes à chaleur de petite à moyenne taille, les chauffe-eau, les boilers et les fourneaux à bois. Le groupe a réalisé l'an passé des ventes de 930 millions de francs pour un résultat d'exploitation de 114 millions.

Schulthess Group, avec sa spécialité des pompes à chaleur de grande taille constitue un complément idéal à NIBE, a affirmé M. Lindquist. NIBE Industrier considérera son offre comme réussie pour autant qu'il obtienne près de deux tiers des actions de Schulthess Group. L'opération devra auparavant avoir reçu le feu vert des autorités de concurrence compétentes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!