Actualisé

Scottish & Newcastle racheté par Carlsberg et Heineken

Le brasseur britannique Scottish & Newcastle, a accepté vendredi d'être racheté par le danois Carlsberg et le néerlandais Heineken.

Leur OPA le valorise à 7,8 milliards de livres (16,7 milliards de france), selon une annonce commune des trois brasseurs.

Après avoir refusé trois propositions inférieures, Scottish & Newcastle a fini par accepter vendredi l'offre à 800 pence par action du consortium. Elle valorise son capital existant à 7,6 milliards de livres, et le capital «existant et à venir» à 7,8 milliards de livres, selon le consortium qui précise qu'aucun dividende ne sera versé en sus de ce prix.

Séparation rapide

Carlsberg héritera de la marque française Kronenbourg ainsi que des activités grecques, chinoises et vietnamiennes de Scottish & Newcastle. Surtout, il hérite de la lucrative deuxième moitié de BBH, la coentreprise avec Scottish & Newcastle en Russie. Heineken prendra les activités britanniques, irlandaises, portugaises, finlandaises, belges, américaines et indiennes.

La séparation du groupe sera faite «le plus vite possible et en tout cas dans les douze mois» suivant la réalisation effective de la fusion, prévue au deuxième trimestre, selon le consortium.

Carlsberg et Heineken sont les deux présents en Suisse. Le groupe danois détient en effet le brasseur argovien Feldschlösschen tandis que le groupe néerlandais contrôle le grison Calanda et emploie près de 700 personnes sur le territoire helvétique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!