Elections présidentielles et municipales: Scrutin crucial en Macédoine
Actualisé

Elections présidentielles et municipalesScrutin crucial en Macédoine

Les bureaux de vote en Macédoine ont ouvert dimanche à 07H00 locales (06H00 GMT), pour le premier tour de l'élection présidentielle et pour les élections municipales qui doivent désigner les maires des principales agglomérations du pays.

«Les élections ont commencé et se déroulent pour le moment sans problème», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la commission électorale macédonienne, Zoran Tanevski.L'ouverture du scrutin a toutefois été retardée dans plusieurs bureaux de vote en raison des importantes chutes de neige depuis vendredi qui ont entravé les transports et l'acheminement de bulletins de vote, a précisé M. Tanevski.C'est le cas dans plusieurs villages de la région de Tetovo, où la majorité de la population est albanaise, ainsi que dans douze villages proches de la ville de Gostivar (ouest). Le vote devrait toutefois commencer dans la matinée, a précisé la télévision nationale macédonienne (MTV).Ces élections représentent un test capital pour la Macédoine qui, quatre ans après avoir obtenu le statut de candidat à l'Union européenne (UE), aimerait bien ouvrir maintenant les négociations d'adhésion.Les quelque 1,8 million d'électeurs macédoniens doivent choisir entre sept candidats pour l'élection présidentielle. Le président macédonien est élu pour un mandat de cinq ans.Gjorgji Ivanov, de l'Organisation révolutionnaire-Parti démocratique pour l'unité nationale (VMRO-DPMNE), le parti du Premier ministre Nikola Gruevski, est le mieux placé dans les sondages d'opinion.Ljubomir Frckoski, le candidat du principal parti d'opposition, l'Union sociale-démocrate (SDSM), et Imer Selmani, dirigeant d'une formation albanophone, Nouvelle démocratie (DR), devraient se disputer la deuxième place, tous les deux étant toutefois loin derrière M. Ivanov, selon les derniers sondages.Les Albanais macédoniens représentent 25% de la population du pays.Le deuxième tour de l'élection présidentielle est prévu pour le 5 avril.Plus de 500 observateurs étrangers et quelque 7.000 observateurs locaux doivent superviser le processus électoral.D'importantes mesures de sécurité ont été prises par les autorités pour éviter tout incident.Les élections législatives de juin 2008 avaient été marquées par des heurts entre factions albanaises macédoniennes rivales, provoquant la mort d'une personne.Le pays avait évité de peu en 2001 la guerre civile entre Macédoniens et Albanais. Ceux ci exprimaient un mécontentement croissant au sujet de leur représentativité dans le pays. Les accords de paix d'Ohrid, en août 2001, ont permis de ramener le calme sous l'égide notamment de l'Union européenne, en accordant davantage de droits à la communauté albanaise, en particulier au niveau local.Outre l'UE, la Macédoine espère également adhérer à l'Otan, mais sa candidature y est entravée par la Grèce, qui y a opposé son veto tant que la querelle qui oppose les deux pays depuis 1991 sur le nom de la Macédoine (Athènes estime que ce terme fait partie exclusivement de son patrimoine national) n'aura pas été réglée.La Macédoine a été admise à l'ONU en 1993 sous le nom provisoire d'«Ancienne République yougoslave de Macédoine» (ARYM, ou FYROM en anglais). (afp)

Ton opinion