Actualisé

Royaume-UniSe croyant cocu, il la filme en douce et y prend goût

Un quadragénaire a été condamné à de la prison avec sursis pour avoir espionné son épouse, qu'il suspectait dans un premier temps d'être infidèle, pendant trois ans.

par
joc
Paul n'a plus le droit d'approcher son ex pendant cinq ans.

Paul n'a plus le droit d'approcher son ex pendant cinq ans.

Un Britannique de 46 ans a écopé de 14 mois de prison avec sursis pour harcèlement. Persuadé que son épouse le trompait, Paul Lewis a caché une caméra dans la chambre à coucher. Les images enregistrées n'ont pas permis de prouver l'infidélité d'Ann, mais le quadragénaire a continué à la filmer pendant trois ans, «pour l'ennuyer». L'enseignante a fini par découvrir le pot-aux-roses lorsque son mari a déplacé la caméra dans la cuisine, raconte le «Daily Mail».

A l'intérieur, la Britannique domiciliée à Aberdulais (Pays de Galles) a découvert 29 vidéos d'elle dans sa chambre à coucher. Certaines ne duraient que quelques secondes, d'autres plus de 40 minutes. L'un des enregistrements montrait Paul se filmer involontairement pendant qu'il installait la caméra dans le tiroir d'une table de chevet. A cette époque-là, le mariage de Paul et Ann battait déjà sérieusement de l'aile. Confronté par sa femme, le quadragénaire lui a répondu qu'il était bien content qu'elle ait enfin découvert le stratagème, parce qu'elle lui «cassait les c*** depuis trop longtemps».

La cour de la Couronne de Swansea a estimé qu'il n'y avait pas de «motivations sexuelles» derrière l'attitude de Paul, mais le juge a qualifié son acte d'«infraction totalement désagréable». En plus de son sursis, le Britannique n'aura plus le droit d'approcher Ann pendant cinq ans et devra effectuer 120 heures de travail d'intérêt général. Le quadragénaire est retourné vivre chez sa maman.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!