28.10.2017 à 05:07

SuisseSe marier en Thaïlande pour augmenter son AVS

Le nombre de retraités suisses touchant des allocations pour enfants en Thaïlande a fortement augmenté ces dernières années.

de
kaf/rmf
De plus en plus de retraités partent en Thaïlande pour leurs vieux jours, et y épousent une femme avec des enfants. Depuis 2011, les allocations familiales versées dans ce pays ont augmenté de 90%.

De plus en plus de retraités partent en Thaïlande pour leurs vieux jours, et y épousent une femme avec des enfants. Depuis 2011, les allocations familiales versées dans ce pays ont augmenté de 90%.

Keystone

Nombre de retraités décident d'aller passer leurs vieux jours dans les pays chauds. En Thaïlande, les belles plages et les prix bas attirent de plus en plus de gens. Il existe d'ailleurs des moyens d'augmenter la rente AVS perçue, rapporte la NZZ.

«Il y a des spécialistes qui épousent une femme thaïlandaise avec des enfants, afin de toucher une pension supplémentaire», explique un retraité suisse dans le quotidien zurichois. Si la nouvelle épouse a un enfant de moins de 18 ans, ou de moins de 25 ans en formation, le mari touchera alors une allocation familiale.

Mieux loti qu'un couple qui travaille

Cette pratique paye, révèlent les chiffres avancés par la NZZ: un couple qui travaille reçoit entre 200 et 250 fr. par enfant et par mois, alors qu'un retraité touche entre 470 et 940 fr. pour la même chose. Cette différence se justifie par le faible revenu perçu par les personnes âgées en moyenne.

En décembre 2016, selon l'Office fédéral des assurances sociales, près de 400 pensions pour enfants liées à l'AVS ont été transférées de la Suisse à la Thaïlande, pour une valeur totale de 282'000 fr. , soit en moyenne 700 fr. par enfant. Cette somme correspond à environ 600 menus thaï, ironise le journal.

Augmentation drastique

Le nombre de rentes de ce type versées en Thaïlande a augmenté de près de 90% depuis 2011. «C'est de l'argent jeté par les fenêtres, réagit le retraité suisse. Les politiciens doivent prendre des mesures.» L'homme passe chaque hiver quelques mois en Thaïlande, et se dit très irrité au sujet de ses amis expatriés qui viennent compléter leur pension AVS par des allocations familiales.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!