Actualisé 28.06.2011 à 16:55

CulturesSe mettre au parfum des us et coutumes

L'envie d'évasion croît à mesure que l'on approche de juillet. A propos, êtes-vous familier avec le pays où vous passerez vos vacances?

par
Catherine Muller
Être confronté à une autre culture? Le lot de tous les touristes, dès qu'ils franchissent la frontière.

Être confronté à une autre culture? Le lot de tous les touristes, dès qu'ils franchissent la frontière.

L'hôtel est réservé et les valises sont quasiment bouclées. Vous voilà fin prêts pour partir au soleil! Si le choix de la paire de tongs relève de critères purement personnels, mieux vaut par contre se familiariser avec les coutumes et la culture locale avant d'entamer le séjour, ne serait-ce que par respect pour les autochtones.

Est-ce toutefois une préoccupation de la part des touristes? «Tout dépend de la destination, observe Gilbert Barbey, délégué de la Fédération suisse des agences de voyages pour la Suisse romande. Plus nos clients vont dans des pays lointains et exotiques, plus ils poseront de questions. S'ils vont dans le sud de la France ou en Andalousie, ils n'en ressentiront pas le besoin. C'est également le cas lors de séjours aux États-Unis, alors qu'il existe pourtant de grandes différences culturelles. Mais les gens n'en n'ont pas forcément conscience.

Selon le délégué, le but du séjour influence également le besoin ou non de se familiariser avec la culture locale. «Les vacanciers qui ne pensent guère sortir du périmètre de la piscine n'ont pas la même approche que ceux qui optent pour un voyage découverte.»

Bonnet d'âne aux Français

En voyage, nos voisins ont souvent mauvaise réputation. La dernière étude commanditée par le voyagiste en ligne Expedia les qualifie même de pires touristes au monde! Leurs principaux défauts? Être pingres, râleurs et réfractaires aux langues étrangères. Quelque 4500 hôteliers dans le monde entier ont été sondés.

Renifler plutôt que se moucher

Ce qui est bien vu sous nos

latitudes ne l'est pas forcément à l'autre bout du globe. Et inversement. Quelques exemples:

- En Chine, il est malpoli de se moucher en public. En revanche, renifler ne pose pas de problème.

- Rire fort en public est considéré comme un acte grossier au Japon.

- En Inde la vache étant un animal sacré, tous les cadeaux à base de cuir seront mal vus.

- Sur le continent Africain, il est admis de roter pour signifier qu'on a bien mangé.

- En Angleterre, tremper une tartine dans un bol est un geste à bannir.

Avez-vous déjà connu des situations embarrassantes en vacances, en raison d'un décalage culturel? Partagez votre expérience en publiant un commentaire ci-dessous

Pourboires: un casse-tête

cam

Les mains sous la table

Comment se comporter devant son assiette? Si le doute subsiste, il peut s’avérer utile d’observer ce qui se passe à la table voisine pour deviner quelles règles appliquer. Dans les pays anglo-saxons, mieux vaut par exemple garder ses mains sous la table lorsqu’on ne mange pas. Et si vous réservez une table en Grèce ou en Espagne, demandez qu’on vous précise l’heure à laquelle vous devez venir. Il ne faut pas espérer dîner à midi ou souper à 18 h!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!