Publié

Haute-Savoie (F)Se sentant «agressé», il mord le doigt d’un gendarme jusqu’au sang

Un individu endormi dans sa voiture, en novembre dernier, à Seyssel, a refusé de se faire contrôler par les militaires. Au poste, le jeune homme est resté hors de contrôle. Il a écopé de 12 mois de prison avec sursis début janvier.

Le gendarme mordu a été en arrêt accident durant quarante-cinq jours. (Image d’illustration)

Le gendarme mordu a été en arrêt accident durant quarante-cinq jours. (Image d’illustration)

Getty Images/iStockphoto

Un homme affalé sur le volant de sa voiture, stationnée sur un parking à Seyssel, en France voisine, a donné du fil à retordre aux gendarmes français le 28 novembre dernier. Le pensant en danger, les militaires ont voulu lui venir en aide, mais le conducteur a refusé de sortir de son véhicule et de se faire contrôler, a relaté jeudi «Le Dauphiné libéré». Menotté à une main, il a résisté avant de mordre jusqu’au sang le doigt d’un des agents et d’en menacer deux autres. Finalement embarqué, l’homme, sous l’emprise du cannabis, a passé la nuit en cellule de dégrisement. Le lendemain, il a porté un coup à l’arcade d’un militaire et s’est rendu coupable d’outrage auprès de trois autres.

Gendarmes trop «agressifs»

Après un mois de détention provisoire, le jeune adulte de 21 ans a comparu devant le Tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse (Ain) le 4 janvier. Déprimé par l’annonce de rupture de sa compagne, il avait fumé un joint ce soir-là et s’est senti agressé par les gendarmes, a-t-il confié à la présidente. À la barre, le gendarme victime a finalement concédé que son comportement avait été «excessif», relate le journal haut-savoyard. Jugeant que l’attitude du prévenu le lendemain des faits n’était pas excusable, le Tribunal l’a condamné à 12 mois de prison avec sursis probatoire.

(lhu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!