Lausanne: Sébastien Buemi dans la peau d'un pizzaiolo
Actualisé

LausanneSébastien Buemi dans la peau d'un pizzaiolo

De passage dans son pays natal, le pilote de F1 a créé sa propre pizza en une minute chrono avec succès. Reportage photo et vidéo.

par
Fabrice Aubert

«Je ne reviens pas souvent en Suisse donc dès je suis là j'essaie de profiter, de faire quelque chose de spécial.» Mardi 7 mai en fin de matinée, Sébastien Buemi était invité dans une célèbre pizzeria lausannoise pour relever un challenge: créer sa propre pizza et la réaliser en moins de 60 secondes. «Ce n'était pas facile, c'était stressant comme avant le départ d'une course», nous a-t-il déclaré après avoir pourtant réussi son met, une «pizza assez simple avec ananas, jambon et rucola».

S'il aime bien les bons plats et se dit très ouvert en matière culinaire en dehors de la cuisine asiatique, le pilote vaudois de 24 ans ne fait jamais à manger lui-même. «Il faudrait que je me mette enfin à cuisiner. Mais comme je suis tout le temps en voyage, je mange dans les avions ou au restaurant mais pas souvent à la maison.»

Buemi piège une monitrice d'auto-école

3è pilote chez Red Bull, l'Aiglon avoue être «frustré» par cette situation mais garde l'espoir de revenir titulaire. Et s'il devait changer de métier, deviendrait-il pizzaiolo? «Pourquoi pas, cela m'a bien plu», dit-il en souriant.

Une vie de couple solide malgré la distance

Cette expérience rapide en cuisine, Sébastien l'a vécue sous le regard attentif de sa copine, Jennifer, toujours présente à ses côtés. Malgré les nombreuses absences du sportif, le couple reste soudé: «C'est vrai que ce n'est pas facile d'être tout le temps en voyage, reconnait Buemi. J'essaie de la prendre un maximum avec moi. Mais quand je vais sur les circuits c'est pour faire mon job et je me concentre à fond là-dessus donc je n'ai pas le temps de penser à autre chose. Mais c'est une vie comme ça et je prends du plaisir avec ça.»

En plus de sa dulcinée, lorsqu'il revient en Suisse, comme cette semaine, le jeune homme s'arrange pour revoir ses amis et sa famille. «J'essaie d'organiser beaucoup de choses en très peu de temps. Parce qu'en général je ne reste qu'un ou deux jours. J'essaie de me créer un bon petit programme. Mais j'adore revenir ici parce que j'ai pu voyager dans beaucoup de pays et c'est vrai que la Suisse reste un super pays.»

Ton opinion