Actualisé

Formule ESébastien Buemi défendra son titre à Hong Kong

Le pilote vaudois entame dimanche à Hong Kong la défense de son titre de champion de Formule E.

Si l'on se fie aux résultats des tests préliminaires effectués à Donington, Buemi (Renault e.dams) devrait rouler devant.

Si l'on se fie aux résultats des tests préliminaires effectués à Donington, Buemi (Renault e.dams) devrait rouler devant.

photo: Keystone

Le Suisse fait évidemment partie du cercle des favoris pour la troisième saison de cette discipline qui gagne toujours de nouveaux adeptes.

Buemi est sans doute la figure marquante de la Formule E. Il a gagné six e-Prix lors des deux premières saisons, contre quatre pour le Brésilien Lucas di Grassi. Le Vaudois a manqué le titre pour un point lors de la première édition en 2014/15, qui avait vu le sacre de Nelson Piquet Jr, le fils de l'ancien triple champion du monde de F1.

A Londres, le meilleur tour

Le pilote vaudois a pris sa revanche lors de la saison numéro deux, décrochant le titre au bout du suspense à Londres début juillet en signant le meilleur tour après avoir été harponné par Lucas di Grassi, son dernier rival pour le titre. Buemi avait ainsi totalisé deux points de plus que le Brésilien, dont l'action avait beaucoup fait jaser.

Si l'on se fie aux résultats des tests préliminaires effectués à Donington, Buemi (Renault e.dams) devrait une fois encore rouler devant. Il a signé le meilleur chrono absolu, devant Jean-Eric Vergne (Techeetah) et Nicolas Prost, le coéquipier du pilote suisse.

Le succès de la Formule E ne se dément pas. Les grands constructeurs s'investissent toujours davantage. Renault est impliqué dès le début, Audi l'est désormais aussi à plein tout comme le nouveau venu Jaguar. Volvo, BMW et même Mercedes envisagent à titre divers de s'engager, directement ou comme partenaire privilégié.

Les Chinois ont eux aussi rejoint le navire. Des investisseurs ont racheté la franchise détenue par l'ancien pilote de F1 Jarno Trulli, rebaptisée Techeetah. Cette équipe, avec Jean-Eric Vergne comme premier pilote ne manque pas d'ambition.

Les débuts dans la discipline de l'Argentin José Maria Lopez, multiple champion du monde en WTCC, sont attendus avec intérêt. Le Sud-Américain fera équipe avec l'Anglais Sam Bird chez DS Virgin.

Comme lors des deux saisons précédentes, le team ABT Schaeffler Audi Sport figurera certainement parmi les principaux rivaux de Renault e.dams, double championne du monde par équipes. Reste à souhaiter que di Grassi se concentrera exclusivement sur son pilotage au lieu de penser à «sortir» Buemi... (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!