Actualisé 01.12.2017 à 06:34

Formule eSébastien Buemi va mettre les volts

Ce week-end à Hongkong, le Vaudois de 29 ans entame sa 4e saison au sein du championnat 100% électrique. Objectif: la reconquête du titre.

de
Luc Domenjoz
Le pilote dAigle (VD), sacré en 2015-2016, est lune des grandes figures de la catégorie.

Le pilote dAigle (VD), sacré en 2015-2016, est lune des grandes figures de la catégorie.

AFP/Antonin Vincent

Au téléphone depuis l'Asie, ­Sébastien Buemi affiche son enthousiasme habituel: il se dit prêt à en découdre. Son écurie, Renault eDams, a remporté le titre des constructeurs les trois premières saisons. Le Vaudois, pour sa part, a été ­sacré une fois et a terminé vice-champion lors des deux autres exercices.

Ce qui pose l'Aiglon comme l'un des favoris du championnat 2017-2018. «Notre objectif sera de nous battre pour le titre, bien entendu, confirme-t-il. Lors des tests de Valence, en Espagne, j'ai été le plus rapide. Mais ça ne signifie pas que ce sera facile ici, le circuit de Hongkong est très différent de celui de Valence.»

«Plus difficile»

L'an dernier, le Suisse s'était imposé sur ce tracé, dont il se méfie pourtant: «C'est une piste très spectaculaire, mais à part deux lignes droites, elle est surtout très sinueuse. C'est un tout petit circuit, et pas mon préféré de la saison!»

Chez Renault eDams, on a préféré miser sur une évolution du châssis de l'an dernier plutôt que sur une révolution. «Nous avons optimisé ce que nous avions déjà, tous les défauts ont été gommés, poursuit Sébastien Buemi. Mais comme la Formule E vit sa quatrième saison, les performances des écuries vont avoir tendance à converger. Ce sera plus difficile de faire la différence.»

D'autant que la concurrence s'annonce rude: l'écurie Abt a été rachetée par Audi, qui affiche des moyens financiers colossaux et compte sur Lucas di Grassi (33 ans), le tenant du titre. Tout devrait de nouveau se jouer entre le Vaudois et le Brésilien.

Buemi au volant d'une F1 au Col du Gothard

Une vidéo impressionnante, produite par un sponsor, présente le pilote vaudois franchissant le Col du Gothard au volant d'une Formule 1.

Il y aura un deuxième Suisse engagé

Ce week-end, Sébastien Buemi ne sera pas seul à s'aligner sous les couleurs helvétiques: Eduardo ­Mortara, 30 ans, pilotera pour sa part une Venturi. Le Genevois y a été placé par Mercedes, la marque pour laquelle il roulait jusqu'ici en DTM, le championnat de tourisme allemand. La Formule E prépare sa grande mue: l'an prochain, le constructeur BMW fera son apparition sur les circuits, tandis que Mercedes se lancera en 2019, en même temps que Porsche.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!