Actualisé 06.10.2018 à 14:08

Rugby - FranceSébastien Chabal habillé pour l'hiver

L'ancien joueur français, désormais consultant pour Canal Plus, a pris cher de la part de Patrice Collazo, l'entraîneur du RC Toulon.

von
Sport-Center

Il n'y a pas que sur le terrain que les rugbymen sont rudes. Ils peuvent aussi se montrer particulièrement agressifs en conférence de presse. Surtout quand on est coach du RC Toulon, où l'environnement se transforme rapidement en poudrière lorsque les résultats ne suivent pas. Sébastien Chabal vient de s'en rendre compte à ses dépens.

L'ancienne star du XV de France a eu le tort, selon l'entraîneur varois Patrice Collazo, de critiquer ses méthodes de coaching. Sur la chaîne cryptée, Chabal avait en effet indiqué que l'homme fort toulonnais ne faisait que houspiller sa troupe à longueur de semaines. «A l'entraînement il crie, avant le match il crie, à la mi-temps il crie et même pendant le match il crie», a osé l'ancien troisième-ligne.

Collazo n'a que peu goûté la sortie du consultant et s'est lâché en conférence de presse. «Je vais essayer de parler doucement parce qu'apparemment je crie trop sur le terrain, a d'abord rigolé Collazo. Ça indisposait le 'hipster du Canal Rugby Club', Séb Chabal. Je vais prendre sur moi. Par contre, je vais inviter Sébastien à passer une semaine en immersion avec moi. A mes frais bien sûr, version royale. Comme ça, il verra que je sais entraîner et parler à mes joueurs sans leur crier dessus», a-t-il commencé, en mode plutôt défensif.

Ensuite, le néo-entraîneur de Toulon est passé à l'attaque et a flingué un peu dans tous les sens: «Lui, sans sa barbe et sans ses cheveux, je ne suis pas sûr qu'il puisse continuer à faire de la télé. C'est peut-être la différence qu'il y a entre lui et moi. S'il veut me donner un conseil pour me faire une couette ou la nuque longue, là je prends. Dans ce domaine, sa connaissance sur le plan capillaire est reconnue dans le monde entier. Je trouve un peu dommage qu'un ancien joueur comme ça fasse un peu du Pierre Menès low cost pour être crédible à la télé.» Oui, ça pique un peu.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!