Actualisé 09.07.2020 à 10:17

Justice

Second report du procès d'un criminel de guerre présumé

A cause du Covid-19, le Tribunal pénal fédéral n’a pas réussi à réunir les conditions techniques nécessaires pour la tenue du procès.

Le Tribunal pénal fédéral basé à Bellinzone a dû repousser pour la seconde fois le procès.

Le Tribunal pénal fédéral basé à Bellinzone a dû repousser pour la seconde fois le procès.

Keystone.

Le procès d'un Libérien prévenu de crimes de guerre est à nouveau reporté en raison de l'épidémie de Covid-19. Le Tribunal pénal fédéral souhaitait procéder à l'audition par vidéoconférence de 14 personnes lors des débats prévus en août. Mais il n'est pas parvenu à mettre sur pied les infrastructures nécessaires.

Initialement, les débats auraient dû se dérouler du 14 au 30 avril 2020. Il était prévu de faire venir en Suisse 14 ressortissants libériens au titre de plaignants ou de témoins, précise le tribunal dans un communiqué.

En raison de l'épidémie, les débats ont été reportés une première fois au mois d'août. A cet effet, la Cour des affaires pénales a tenté d'organiser ces auditions à distance, par vidéoconférence. De nombreuses démarches ont été nécessaires avant d'obtenir l'autorisation du Libéria.

N'ayant pas d'ambassade dans ce pays, la cour s'est adressée à plusieurs représentations diplomatiques à Monrovia en vue de la mise à disposition des locaux et du matériel technique. Aucune des ambassades contactées n'ayant donné son accord formel, le Tribunal pénal fédéral se voit contraint de reporter à nouveau le procès à une date indéterminée, en novembre ou en décembre 2020.

Les discussions se poursuivent, ajoute la Cour des plaintes. En outre, contact a été établi avec l'ONU qui pourrait fournir l'assistance nécessaire. La saison des pluies battant son plein à la fin de l'année au Libéria, le déplacement des 14 plaignants et témoins à Monrovia pourrait être entravé.

Le Tribunal pénal fédéral n'exclut pas non qu'en cas de normalisation de la situation sanitaire, la venue de ces personnes en Suisse soit à nouveau possible à fin 2020.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!