Argentine: Séduits puis piégés par la «veuve noire de Facebook»
Actualisé

ArgentineSéduits puis piégés par la «veuve noire de Facebook»

Appâtés par une jeune femme sexy qui les draguait sur internet pour ensuite les cambrioler, plus de 15 habitants de Buenos Aires sont tombés dans le guet-apens.

par
joc
La jeune femme a plus de quinze cambriolages à son actif.

La jeune femme a plus de quinze cambriolages à son actif.

Elle s'appelle Sofia Davila, est âgée de 21 ans et porte le surnom quelque peu exagéré de «veuve noire de Facebook». Sa méthode? La jeune Argentine postait des photos très sexy sur le réseau social, et parvenait sans mal à attirer des hommes dans ses filets. Au moment de les rencontrer, Sofia versait de la drogue dans leur boisson et profitait de leur état inconscient pour faire intervenir deux complices chargés de cambrioler la maison de la victime.

Plusieurs habitants de Buenos Aires ont raconté s'être fait piéger par une jeune séductrice rencontrée sur internet. Parmi eux, Diego Escalante, 39 ans, garde un souvenir traumatisant de sa mésaventure: «Cela faisait deux semaines que nous flirtions quand elle a proposé que nous nous voyions. Nous sommes allés dans un hôtel où nous avons passé un agréable moment, rien ne me semblait suspect», a relaté le trentenaire. L'homme a raconté qu'au second rendez-vous, Sofia était venue chez lui et qu'elle avait voulu lui servir son propre alcool. «J'ai commencé à me sentir mal et je me suis évanoui. Quand je me suis réveillé, mes pieds et mes mains étaient attachés et deux hommes étaient en train de vider mon appartement», a-t-il confié.

Elle se trahit

C'est la jeune femme qui s'est trahie elle-même en rapportant à la police l'un de ses propres cambriolages, affirmant que deux voleurs l'avaient forcée à quitter la maison de sa victime. «Le problème avec cette déposition, c'était que nous avions déjà reçu une dizaine de plaintes d'hommes qui disaient avoir été bernés par une femme sur Facebook», a expliqué un porte-parole de la police de Buenos Aires.

En outre, Sofia correspondait parfaitement à la description que ses victimes avaient faite d'elle. La police n'a pas traîné avant de la démasquer. La jeune femme a fini par avouer plus de quinze cambriolages et devra répondre de ses actes devant la justice dans quelques mois. Ses deux complices ont également été interpellés.

Ton opinion