Sélections américaines
Actualisé

Sélections américaines

Les nageurs américains ont dignement célébré leur fête nationale vendredi.

L'inévitable Michael Phelps a battu un record du monde (200 m 4 nages), alors qu'Aaron Peirsol en a égalé un second (200 m dos), lors des sélections olympiques à Omaha.

Data Torres, elle, n'est pas née un 4 juillet mais un 15 avril. A 41 ans, l'âge des mamans de certaines de ses rivales, la Californienne s'est qualifiée pour ses cinquièmes Jeux olympiques en remportant le 100 m libre. En 1984 à Los Angeles, Torres, qui avait battu le record du monde du 50 m libre deux ans plus tôt, devenait championne olympique avec le relais 4x100 m.

C'était il y a 24 ans !

«C'est incroyable ! En touchant le mur, j'étais sous le choc. Je ne voyais pas le tableau. C'était flou ! Je suis trop vieille. Mais j'ai entendu l'annonceur donner mon nom. Je crois que je ne réalise pas», s'est félicitée Torres, très émue après avoir enthousiasmé les 13 000 spectateurs, parmi lesquels sa fille de deux ans Tessa, présente sur le podium.

De son côté, Michael Phelps, qui n'était pas né quand Torres disputait ses premiers JO, a encore fait un pas vers son carton plein en finale. Sur le 200 m 4 nages, le sextuple champion olympique, 23 ans, a gagné le droit de disputer sa quatrième épreuve individuelle à Pékin, après le 400 m 4 nages, le 200 papillon et le 200 m libre.

Et comme sur le 400 m 4 nages, dimanche dernier, il en a profité pour abaisser son record du monde en le faisant passer à 1'54''80. Il possède dorénanant 42 centièmes d'avance sur le deuxième performeur de tous les temps, son compatriote Ryan Lochte.

Samedi soir, Phelps finit ses sélections avec la finale du 100 m papillon, qui sera son 15e départ dans le Nebraska, toutes courses confondues. Et la partie est loin d'être gagnée puisqu'il retrouve Ian Crocker, le détenteur du record du monde (50''40). Sauf accident la qualification olympique sera au bout, même avec une deuxième place.

Enorme Lochte

Dans l'autre finale masculine de jour, Peirsol a égalé le record du monde du 200 m dos (1'54''32). Le champion olympique et vice champion du monde a réussi le même chrono que celui qu'avait réalisé son compatriote Ryan Lochte en finale des Mondiaux 2007.

Et c'est justement Lochte que Peirsol a devancé, de 2 centièmes (1'54''34). Comme Phelps, Peirsol s'est ainsi offert son deuxième record du monde de la semaine, après le 100 m dos.

Même s'il n'a pas battu de record du monde, Lochte a réussi une énorme prouesse en se classant deuxième du 200 m dos et deuxième du 200 m 4 nages, avec le troisième temps de l'histoire. Le tout en 30 minutes.

Enfin, les gros bras du 50 m libre se sont disputés les huit places de la finale de samedi. Lors des séries matinales, Cullen Jones, troisième du 100 m jeudi, a réussi le septième temps de l'histoire (21''59). Et en demi-finale, Ben Wildman-Tobriner, champion du monde de la spécialité, lui a répondu (21''65).

Garrett Weber-Gale, vainqueur du 100 m, et Gary Hall jr, le double champion olympique en titre de 33 ans, devraient faire partie de la fête samedi.

(ats)

Ton opinion