Guerre – L’Ukraine reprendrait du terrain aux forces russes
Actualisé

GuerreL’Ukraine reprendrait du terrain aux forces russes

Des experts américains estiment que dans le sud et l’est, les forces ukrainiennes repoussent l’armée russe. Celle-ci semble manquer d’essence, de nourriture, d’équipement et de communication.

Selon Washington, dans certaines zones, les soldats ukrainiens «pourchassent les Russes et les repoussent en dehors de zones où les Russes étaient par le passé».

Selon Washington, dans certaines zones, les soldats ukrainiens «pourchassent les Russes et les repoussent en dehors de zones où les Russes étaient par le passé».

REUTERS

L’armée ukrainienne mène des contre-offensives qui ont permis, dans le sud notamment, de reprendre du terrain sur les troupes russes, confrontées à des difficultés de communication, a assuré, mardi, le porte-parole du Pentagone, le Département américain de la défense. Les militaires ukrainiens «sont désormais, dans certaines situations, à l’offensive», a déclaré John Kirby sur CNN, affirmant qu’ils «pourchassent les Russes et les repoussent en dehors de zones où les Russes étaient par le passé».

«Nous savons qu’ils ont mené des contre-attaques, notamment ces derniers jours, à Mykolaïv», ville-clé du sud de l’Ukraine, à 130 km d’Odessa, a-t-il ajouté. «Nous avons vu ces gains territoriaux augmenter ces derniers jours au profit de l’Ukraine. C’est une réelle preuve de leur capacité à combattre en suivant leurs plans, en s’adaptant et, à nouveau, à tenter de repousser les forces russes.»

L’armée ukrainienne a aussi lancé une contre-attaque à Izium, une petite ville au sud-est de Kharkiv (est), que les forces russes avaient prise pour tenter de faire jonction avec les zones prorusses de Lougansk et Donetsk, a indiqué un haut responsable du Pentagone. «Ce que nous voyons aujourd’hui, ce sont des combats significatifs de la part des Ukrainiens pour essayer de la reprendre.»

«Leurs commandants ne se parlent pas toujours»

John Kirby a indiqué sur CNN que les forces russes «ne conduisent pas leurs opérations avec la coordination qu’on aurait pu attendre d’une armée moderne. Leurs commandants ne se parlent pas toujours, ne se coordonnent pas toujours entre l’aérien et les forces au sol. Nous avons vu des tensions entre les forces aériennes et terrestres sur la manière dont ils se soutenaient mutuellement, bien ou avec difficulté, et il en va de même pour la marine. Ils ont des problèmes avec le commandement et le contrôle» des troupes.

«Très concrètement, ils ont du mal à discuter entre eux, et cela conduit à l’utilisation de téléphones portables dans certains cas», reprend le porte-parole du Pentagone. Et en plus, «ils manquent d’essence, ils manquent de nourriture». «C’est pourquoi nous pensons n’avoir pas observé (récemment, ndlr) de réelle avancée majeure des Russes, à part dans le sud», où ils sont plus proches de leur base arrière en Crimée, a-t-il ajouté. «Donc oui, ils sont en difficulté.»

Engelures…

Le haut responsable ayant requis l’anonymat a précisé que les forces russes manquaient même d’équipement pour se protéger du froid. «Nous avons collecté des informations montrant que certains de leurs soldats ne sont plus en état de combattre à cause d’engelures…»

(AFP)

Ton opinion

339 commentaires