Société - Sentez-vous monter la fièvre sexuelle post-Covid?
Getty Images/iStockphoto
Publié

SociétéSentez-vous monter la fièvre sexuelle post-Covid?

C’est un buzz. Une pub pour un chewing-gum présente une foule d’individus qui, après avoir été confinés, s’embrassent goulûment. Cette fiction revêt toutefois une part de réalité.

par
Emmanuel Coissy

C’est un peu comme dans un rêve. L’animateur de la matinale annonce à la radio que le confinement est levé et que la vie normale peut reprendre son cours. Les personnages de cette fiction, échevelés, sortent en pyjama dans la rue pour savourer leur liberté retrouvée. Leur second réflexe sera de mâcher un chewing-gum pour s’embrasser à pleine bouche, les couples se forment par dizaines… Voilà résumée la nouvelle pub de la marque américaine Extra (vidéo ci-dessous).

Le spot, publié il y a une semaine sur YouTube, fait le buzz: il affiche déjà 1,7 million de vues. Au-delà de son aspect humoristique, cette fiction évoque en filigrane un phénomène réel. Professeur de sciences sociales et naturelles à Yale (USA), Nicholas Christakis* est sociologue et médecin. Dans un article paru en décembre dans le «Guardian», il explique que les pandémies sont généralement suivies d’une période au cours de laquelle les gens recherchent une grande interaction sociale. C’était le cas dans les années 1920 après la Grippe espagnole.

«Les épidémies provoquent l’augmentation de la spiritualité et de l’abstinence, détaille Nicholas Christakis. Les gens économisent de l’argent. Ils ont une aversion pour le risque. C’est exactement ce que nous observons aujourd’hui.» Le scientifique prédit une inversion de ces réflexes pour 2024: «Les gens rechercheront sans relâche les interactions sociales ce qui pourrait déboucher sur une période de licence, notamment sur le plan sexuel.»

*Invité par l’EPFL, Nicholas Christakis donnera une conférence en anglais intitulée «La flèche d’Apollo: l’impact profond et durable du coronavirus sur notre mode de vie». Elle sera retransmise en ligne le 17 mai à 15h.

Ton opinion

2 commentaires