Actualisé 01.03.2009 à 08:10

CoréeSéoul appelle la Corée du Nord à renoncer à ses ambitions nucléaires

Le président sud-coréen, Lee Myung-bak, a appelé dimanche la Corée du Nord à renoncer à ses ambitions nucléaires et à son programme de missiles.

Il l'a l'invité à des discussions intercoréennes «inconditionnelles» face aux tensions actuelles.Cet appel intervient au moment d'un regain de tension dans la région alors que le régime communiste nord-coréen a annoncé mardi qu'il s'apprêtait à lancer un «satellite» au mépris des avertissements de Séoul et de Washington qui redoutent un tir de missile à longue portée.«Ce qui protège réellement la Corée du Nord, ce ne sont pas ses armes nucléaires et ses missiles, mais sa coopération avec la Corée du Sud et la communauté internationale», a estimé le président Lee, à l'occasion du 90e anniversaire du mouvement de protestation coréen contre la colonisation japonaise.«La dénucléarisation représente un raccourci pour la Corée du Nord pour devenir membre de la communauté internationale et se développer rapidement», a encore souligné le président sud-coréen.«La porte à un dialogue sans conditions est encore largement ouverte. Le Sud et le Nord devraient discuter dès que possible», a-t-il ajouté, alors que l'émissaire américain pour la Corée du Nord, Stephen Bosworth, doit se rendre la semaine prochaine à Séoul, Tokyo, Pékin et Moscou.Les relations entre les Corées, toujours officiellement en état de guerre depuis le sanglant conflit de 1950-53, sont exécrables depuis l'arrivée au pouvoir du président sud-coréen Lee Myung-Bak en février 2008.Pyongyang a décrété fin janvier la rupture de tous ses accords politiques et militaires avec le Sud, l'accusant de vouloir précipiter les deux pays «au seuil de la guerre».La dictature communiste avait provoqué une crise internationale en août 1998 lorsqu'elle avait tiré un missile à longue portée Taepodong-1 qui avait survolé une partie du Japon avant de s'abîmer dans le Pacifique.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!