Les deux Corée: Séoul rejette la demande de discussion du Nord
Actualisé

Les deux CoréeSéoul rejette la demande de discussion du Nord

Pyongyang avait fait une offre, mais le Sud demande l'abandon du nucléaire.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, sur une photo non datée transmise par l'agence officielle.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, sur une photo non datée transmise par l'agence officielle.

photo: AFP

Séoul a rejeté lundi la dernière proposition nord-coréenne de discussions à caractère militaire, réaffirmant que Pyongyang devait au préalable prendre des mesures en vue d'abandonner son arsenal nucléaire.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait fait cette offre lors d'un récent congrès du parti unique au pouvoir à Pyongyang.

Dans un message adressé samedi, l'armée nord-coréenne avait exhorté le Sud à accepter cette main tendue pour surmonter «l'état catastrophique» des relations intercoréennes, proposant une réunion de travail préparatoire.

Dénucléarisation

Mais le ministère sud-coréen de la Défense a rejeté cette offre, expliquant que Pyongyang n'avait fait aucune mention de son programme nucléaire largement condamné par la communauté internationale.

«Proposer de discuter sans parler de dénucléarisation, c'est de l'affectation pure», a déclaré à la presse Moon Sang-Gyun, porte-parole du ministère.

Il s'agit d'une proposition «de paix factice», a ajouté le porte-parole. «Nous restons fermement sur la ligne selon laquelle des mesures en vue de la dénucléarisation doivent être la priorité numéro un lorsqu'il s'agit de dialoguer avec le Nord».

Tension redoublent

Séoul refuse d'engager des discussions substantielles avec Pyongyang tant que le pouvoir nord-coréen n'aura pas fait un pas concret vers la dénucléarisation. Mais la Corée du Nord a répété de nombreuses fois que son arsenal nucléaire n'était pas négociable.

Les tensions ont redoublé sur la péninsule depuis le quatrième essai nord-coréen du 6 janvier, suivi le 7 février par un tir de fusée à longue portée généralement considéré par les experts étrangers comme un essai déguisé de missile balistique.

Les résolutions de l'ONU font interdiction à Pyongyang de mener tout programme nucléaire et balistique. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion