Actualisé 09.05.2007 à 13:01

Séparation pour Laure Manaudou

L'entraîneur Philippe Lucas s'est exprimé dans le quotidien français «La Dépêche du Midi».

Il explique que la Française a décidé de s'entraîner en Italie afin d'être plus proche de son compagnon Luca Marin.

«Je ne pense pas avoir été trop dur avec elle. Toutes les autres subissent le même entraînement. Les médailles, les titres, ça n'arrive pas comme ça», a déclaré Philippe Lucas au quotidien régional, précisant qu'il en avait «perdu des nageuses, ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière».

«Avec Laure, on a vécu de belles choses. Je la défendrai toujours car je l'ai toujours protégée. Et il n'y a aucune raison pour que cela change», a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il n'était pas triste. «Dans le couple Manaudou-Lucas, celui qui était le plus fort dans la tête, c'était bien moi, je ne suis pas triste. Il n'y a pas de souci. Je fais ce que je devais faire. J'ai tout fait pour qu'elle devienne la meilleure nageuse du monde. Et elle était la meilleure nageuse du monde», a fait valoir M. Lucas.

Pour lui, la nageuse «va continuer car c'est une grande championne», mais il n'a pu établir de pronostic sur la réussite de sa carrière. «Quand je l'entraînais, j'étais moi-même incapable de dire si elle allait gagner», a-t-il souligné. Concernant l'attitude du président de la Fédération française sur son empressement à accompagner le départ de la Française en Italie, Philippe Lucas «attend de le croiser. Et là, ce ne sera pas facile pour lui».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!