Mondial 2022: Sept ans de prison pour un flirt? Bienvenue au Qatar!

Publié

Mondial 2022Sept ans de prison pour un flirt? Bienvenue au Qatar!

Toute liaison extraconjugale est illégale et sévèrement punie à Doha. La police anglaise a mis en garde ses ressortissants en ce sens.

par
Simon Meier
Les supporters anglais cultivent un certain nombre de coutumes en marge d’un match de football. Parmi elles, peu seront tolérées lors du prochain Mondial.

Les supporters anglais cultivent un certain nombre de coutumes en marge d’un match de football. Parmi elles, peu seront tolérées lors du prochain Mondial.

AFP

La Coupe du monde de football 2022 au Qatar ne sera pas comme les autres. On le sait depuis longtemps, mais le caractère inimitable du tournoi concerne de nombreux domaines. Il y a le calendrier, bien sûr, puisque la compétition se disputera pour la première fois en automne (21 novembre-18 décembre). Et puis il y a tout ce qui se trame autour, à commencer par les conditions d’accueil des supporters étrangers. Or sur ce plan-là, on s’avance vers un redoutable choc des cultures.

Certains s’en inquiètent, notamment en Grande-Bretagne. «Les relations sexuelles ne figureront pas au programme, à moins que vous ne vous rendiez au Qatar en tant que mari et femme, a prévenu une source policière anglaise, citée par le Daily Star. Il n’y aura clairement pas d’aventures d’une nuit lors de ce tournoi. En fait, pour la première fois, une Coupe du monde se jouera sous le régime de l’interdiction sexuelle. Les supporters doivent bien en être conscients et se préparer à cette idée.»

«Si vous souhaitez exprimer votre opinion concernant la cause LGBTQ+, alors faites-le dans une société où elle sera acceptée.»

Mansoor Al Ansari, secrétaire générale de l’Association qatarie de football.

La mise en garde n’a rien d’anecdotique. Au Qatar, toute relation extraconjugale est par définition illégale et peut déboucher sur une peine d’emprisonnement allant jusqu’à sept ans. Et même si la FIFA ne cesse de répéter que tout le monde sera bienvenu sur les bords du golfe Persique, les autorités locales ont décrété qu’il n’y aurait aucun régime d’exception pour les visiteurs étrangers, qui seront donc soumis à la même législation que les autochtones.

La consommation d’alcool ne devrait en théorie pas être tolérée en-dehors des zones officielles. Quant aux câlins intempestifs entre inconnu(e)s… «Le Qatar est un pays conservateur et toute manifestation d’affection en public n’y est pas la bienvenue, quelle que soit l’orientation sexuelle», a rappelé Nasser al-Khater, patron du comité d’organisation.

Mansoor Al Ansari, secrétaire général de l’Association qatarie de football, s’était quant à lui montré très clair à l’attention de celles et ceux qui auraient des messages à libérer: «Si vous souhaitez exprimer votre opinion concernant la cause LGBTQ+, alors faites-le dans une société où elle sera acceptée.»

Le Qatar envisage par exemple d’interdire la présence de toute bannière arc-en-ciel dans les stades. Et il ne sera pas trop conseillé de les recycler en guise de couvre-lits.

Ton opinion

275 commentaires