Turquie: Sept cents policiers mutés par le pouvoir
Actualisé

TurquieSept cents policiers mutés par le pouvoir

Au moins 700 agents des forces de l'ordre turques ont été destitués ou mutés. Cette mesure est due à leur rôle dans l'enquête pour corruption qui a visé le pouvoir et son entourage.

Au total, plus de 5000 policiers ont été destitués ou mutés depuis que l'affaire de corruption a éclaté au grand jour le 17 décembre avec l'arrestation d'hommes d'affaires et de trois fils de ministres.

Dernier développement en date, des centaines de policiers ont reçu des avis de mutation jeudi et vont devoir quitter leurs fonctions actuelles à Ankara et Izmir, écrit le journal «Radikal». Des dizaines d'autres sont touchés à Istanbul et à Gaziantep dans le sud-est du pays, ajoute «Radikal».

A Ankara, le porte-parole du Q.G. de la police nationale n'a pas confirmé pour le moment ces informations. Cette purge au sein de la police et de l'appareil judiciaire a entraîné vendredi la démission d'un huitième député du Parti de la Justice et du Développement (AKP) depuis que le scandale a éclaté.

Juges et procureurs aussi

Deux cents procureurs et juges ont été eux aussi mutés ces derniers temps dans le cadre d'une purge de l'appareil judiciaire, qui a pour ainsi dire permis de bloquer l'enquête pour corruption, dans laquelle Recep Tayyip Erdogan voit un «putsch judiciaire». (ats)

Ton opinion