Actualisé 06.07.2020 à 16:37

Hockey sur glace

Sept joueurs suspendus pour avoir truqué un match

La fédération internationale a sanctionné deux Russes et cinq Biélorusses pour avoir arrangé le résultat d’un match en novembre 2019. C’est la faute de la mésange.

de
Patrick Oberli

Ce match du 12 novembre 2019 était trop bizarre pour ne pas éveiller l’attention. Après plusieurs mois d’enquête du Ministère des sports de Biélorussie et de la Fédération nationale de hockey sur glace, le verdict est tombé. Au moins sept joueurs présents sur la glace (deux Russes et quatre Biélorusses) ont admis avoir reçu de l’argent pour que le club de Mogilyov puisse battre le Dynamo Molodechno par 6 à 5.

Le 2 juillet 2020, le cas est parvenu à l’IIHF (International Ice Hockey Fédération) qui, sur la base des preuves présentées par le rapport d’enquête, a suspendu provisoirement les joueurs de toute activité dans le hockey sur glace. Plusieurs d’entres eux – le groupe est composé d’un gardien, trois attaquants et trois défenseurs – ont une carrière internationale.

Que s’est-il passé dans ce match d’Extraleague qui, selon les bookmakers passionnés du championnat de Biélorussie, n’aurait dû être qu’une formalité pour le Dynamo Molodechno? Réponse: un troisième tiers surréaliste. Alors qu’après deux périodes, les favoris menaient 5 à 2 – même 5 à 1 à la 26e minute -, ils ont soudain perdu leurs forces et leur venin offensif. Dans les dernières vingt minutes, ils n’ont plus tiré que deux fois au but, alors que l’équipe de Mogilyov, contre toute attente, pilonnait à 17 reprises le gardien adverse pour inscrire quatre buts et décrocher une victoire inespérée.

L’influence des mésanges

Une dizaine de jours après la farce, le site internet masheka.by s’est interrogé sur le déroulement des faits, allant jusqu’à consulter une star locale d’astrologie. Celle-ci, très sérieusement, a expliqué que le 12 novembre est le jour de «Zinovy la mésange». Selon les croyances populaires, ce jour-là, les superpuissances sont actives et il peut se passer des choses très étranges. Et l’astrologue de préciser encore que les bizarreries dans le comportement des joueurs s’expliqueraient « par l’influence d’un sort puissant jeté par un joueur de Mogilyov doté de capacités supranormales».

Une thèse qui visiblement n’a pas vraiment convaincu les dirigeants de la fédération nationale, qui y ont plutôt vu l’influence magique de liasses de billets. Les sept cas vont désormais être renvoyés devant le conseil de discipline de l’IIHF pour examen et sanction.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé