Brésil: Sept personnes égorgées dans une ferme

Actualisé

BrésilSept personnes égorgées dans une ferme

Sept personnes ont été retrouvées la gorge tranchée samedi dans une grande ferme de l'Etat du Goias (centre-ouest). Un suspect était interrogé lundi.

Sept personnes ont été égorgées samedi au brésil. Un suspect de la tuerie était interrogé lundi, a indiqué un porte-parole de la police militaire locale, le sergent David.

«Trois femmes et quatre hommes dont le propriétaire de la ferme et son fils de 22 ans ont été assassinés. On ignore les motifs de la tuerie et combien de personnes y ont participé. Un suspect a été arrêté et est en train d'être interrogé», a précisé lundi ce responsable policier.

Les assassins ont agi avec beaucoup de cruauté, selon la police qui avance l'hypothèse d'une vengeance ou d'un larcin bien qu'apparemment rien n'ait été volé. Des empreintes digitales avec du sang ont été trouvées sur un verre utilisé par l'un des assassins après le crime. Selon le sergent David, toutes les victimes «ont eu la gorge tranchée mais on ne sait pas encore quelle arme a été utilisée».

Des renforts pour l'enquête

Le massacre a eu lieu dans une «fazenda» (grande propriété terrienne) située à une quarantaine de kilomètres de Doverlandia, une commune de cinq mille habitants, à quelque 400 km de Goiânia, la capitale du Goias, un Etat de grandes cultures de soja, de maïs et d'élevage de bovins.

«Doverlandia est une petite commune et le secrétaire à la Sécurité publique a demandé d'élucider cette affaire au plus vite. Des renforts pour l'enquête seront dépêchés», a souligné le policier.

Un adolescent de 14 ans qui était dans les pâturages au moment du massacre a entendu des cris. Cet adolescent est le fils du responsable du bétail de la ferme qui a été assassiné également.

(ats)

Ton opinion